EssaiMF 7716 Dyna-VT : la polyvalence pour tous

MF 7716 Dyna-VT : la polyvalence pour tous
Massey Ferguson 7716 Dyna-VT (11)Massey Ferguson développe une gamme large de tracteurs et multiplie les cibles. La dernière génération de génération de MF 7700 dévoilée au Sima illustre bien cette stratégie. Sous une apparence commune, cette famille de tracteurs, de 140 à 280 ch, est proposée à la carte en termes de finition, de transmission et d'équipement hydraulique. Pas de fioriture ni de superflu dans la cabine de la version Efficient ici essayée, correspondant à la finition intermédiaire. Les amateurs d'écrans couleur proéminents ou de joysticks devront se tourner vers le modèle haut de gamme Exclusive. Et pour ceux qui en veulent encore moins, Massey Ferguson décline ses MF 7700 en version Essentiel, plus simple, avec une transmission semi-powerhift Dyna-4, à quatre rapports sous charge, ou Dyna-6, à six vitesses powershift. Pour essayer le modèle MF 7716 en finition Efficient et à transmission à variation continue Dyna-VT prêté par le constructeur, Aymeric Logeart est convié, fin août 2015, sur l'exploitation d'Aurélien Sureau, agriculteur à Ménil-Lépinois, dans les Ardennes, où se déroule cette session de test. La première étape, le passage au banc moteur de la FRCuma de Bourgogne, confirme les performances du six-cylindres Agco Power. Désormais conforme à la norme antipollution Stage IV, ce moteur développe une puissance maximale de 146,9 ch à la prise de force, une valeur conforme aux 160 ch ISO 14396 annoncés par le constructeur. L'agriculteur attelle la remorque Gilibert, chargée de 17,2 t de blé, pour un parcours routier réalisant une boucle de 10,5 km autour de l'exploitation. « La suspension de pont avant ainsi que les amortisseurs mécaniques de cabine filtrent efficacement les défauts de la route, souligne Aymeric Logeart. Excepté le désagréable phénomène de ballant longitudinal provoqué sans doute par la remorque, le confort s'avère très satisfaisant.Il est d'autant plus appréciable que le poste de conduite se révèle bien insonorisé.» Dans les descentes, l'essayeur regrette que le frein manque un peu de mordant. « Le frein moteur n'est pas très efficace, excepté sous 20 km/h où le MF 7716 Dyna-VT semble mieux retenir la charge sans devoir solliciter la pédale de frein », note l'agriculteur.   [metaslider id=37990]   « Les commandes de la transmission à variation continue s'avèrent globalement intuitives et tombent bien sous la main, notamment le petit levier en forme de "T". La main droite doit cependant changer de joystick et passer sur le SMS pour actionner l'inverseur sur cette finition intermédiaire », regrette Aymeric Logeart. L'essayeur, plutôt accoutumé aux tracteurs Case IH CVX, juge que la transmission offre de nombreuses possibilités de réglage mais qu'elle s'avère un peu complexe. Selon lui, elle nécessite un petit temps d'adaptation avant d'appréhender toutes ses fonctionnalités. En mode levier, comme en mode pédale, le tracteur met le même temps pour gravir les côtes ou pour effectuer le parcours. Le débitmètre électronique installé sur le tracteur nous a permis de mesurer précisément la consommation de carburant du nouveau moteur lors des trois tours avec la remorque Gilibert. Le MF 7716 Dyna-VT confirme sur la route la sobriété révélée lors de son passage au banc moteur. Il a été plus économe en gazole que les autres tracteurs de même catégorie essayés pour effectuer le parcours avec une charge identique. Il n'a en effet consommé que 7,3 L de GNR en moyenne sur les trois répétitions, soit 67,6 L aux 100 km.   [metaslider id=38008]   L'épreuve de décompactage ne révèle pas non plus de véritable point faible sur le tracteur. Celui-ci est au préalable lesté d'une masse frontale de 900 kg, et ses pneumatiques dégonflés de 1,6 à 0,9 bar. L'attelage du décompacteur Cultiplow Platinum d'Agrisem, de 3 m de large, s'opère sans difficulté. Avec l'aide du responsable produit de la marque, Aymeric Logeart programme les boutons H3 et H4 du levier multifonction SMS. Il manoeuvre ainsi le relevage et active ou désactive l'un des deux régulateurs de vitesse, paramétrés du moteur DTM restant activée. Le MF 7716 Dyna-VT s'élance dans la parcelle de craie préalablement travaillée par un déchaumeur à disques indépendants. Le décompacteur, réglé à 35 cm de profondeur, contraint fortement le tracteur. « La répartition des masses s'avère idéale pour ce type de travail. L'ordinateur de bord affiche en effet un taux de patinage relativement faible, compris entre 7 et 15 % », estime l'essayeur. Au moment de faire demi-tour en bout de champ, il regrette que la commande du levier d'inverseur, placée sous le volant, doive être au neutre pour utiliser celui du joystick. « Les rétroviseurs sont de petite taille, et le capot moteur proéminent, regrette l'agriculteur. Les espaces de rangement s'avèrent peu nombreux et de petite taille. La boîte à gants située à droite, sur la console latérale, s'ouvre même dans le mauvais sens ! » À l'heure du bilan de cette journée d'essai, Aymeric Logeart émet un avis globalement positif sur le MF 7716 Dyna-VT et confirme son goût pour le confort en cabine, tant pour l'efficacité des suspensions que pour l'absence de bruits parasites. « Après un petit temps de paramétrage et de prise en main, le tracteur devient agréable à mener ! »    

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Manutention

JCB inaugure son nouveau siège allemand

Tracteur

McCormick X7.6 : un modèle haut de gamme

Récolte

Les John Deere S700 s'adaptent au vent

Séchage du foin

Le séchoir de balles Clim.Air.50 carbure au bois

Remorque autochargeuse

Belair : une "Selection" à 3 distributions

Agritechnica 2019 - Pulvérisation

Des Kuhn Deltis de 1 000 et 1 500 L

Presse à balles rondes

La V6 met le turbo chez McHale

Manutention

Manitou ouvre un nouveau « Training Center »

Tracteur

Un modèle supplémentaire pour la gamme Fendt 300 Vario