Le point technique: Deutz Qualität

Le point technique: Deutz Qualität

Le point techniqueDeutz-Fahr souhaite faire valoir ses qualités de constructeur allemand et l'affirme à travers la nouvelle série 7 de tracteurs Agrotron TTV. Cette gamme a reçu l'aide des meilleurs designers automobiles pour lui donner un coup de crayon novateur laissant rarement indifférent. Elle accueille également la transmission à variation continue TTV de dernière génération signée ZF et une cabine intégrant des équipements dernier cri.

Le regroupement des commandes sur le côté droit de la cabine libère de l'espace au siège passager et aux nombreux compartiments de stockage.
Giugiaro. Ce nom évoque pour beaucoup le célèbre designer italien de l'automobile. C'est aussi son coup de crayon qui donne fière allure aux nouveaux Deutz- Fahr de la série 7. Le travail a payé. Le 7250 TTV, grand frère du 7230 TTV, vient d'être élu tracteur de l'année 2013 et « Golden tractor for the design ». La cabine Maxi-Vision s'inspire de celle des Agrotron d'ancienne génération mais bénéficie d'un lot d'évolutions notables. Le pare-brise, désormais monobloc, contribue à améliorer la visibilité vers l'avant. Le constructeur a réuni, sur le large accoudoir du siège, les commandes de prise de force avant et arrière, le frein à main à commande électrique ainsi que les paramètres de réglage de la transmission. Ce module inaugure un joystick intégrant, en plus des fonctions du sens de marche, deux distributeurs hydrauliques, les commandes du relevage arrière ainsi que deux mémorisations de vitesse d'avancement. Un levier en croix, placé à ses côtés, contrôle deux autres électrodistributeurs. Le montant avant droit de la cabine reçoit un moniteur indiquant les performances instantanées, les régimes moteur et vitesses d'avancement programmés ainsi que l'état des distributeurs hydrauliques.   Le terminal i-Monitor 2.0 à écran couleur et tactile de 12 pouces, disponible en option, complète l'apport d'informations au conducteur et intègre un prééquipement adapté au guidage par satellites, à la coupure des tronçons de pulvérisation par GPS et à l'utilisation d'outils compatibles Isobus. L'espace libéré sur le côté droit a permis d'élargir la taille du siège pourvu, de série, d'une suspension pneumatique à basse fréquence. Deutz-Fahr propose, moyennant un supplément, une assise chauffante et ventilée dotée d'une sellerie semi-cuir ainsi que d'une suspension active à régulation électronique. La cabine possède un système d'amortissement des chocs composé de deux poumons pneumatiques. Une version plus élaborée dite semi-active offre un réglage de la suspension en fonction des irrégularités du terrain. Le chauffeur dispose, à portée de main, d'un grand nombre de rangements et d'un compartiment réfrigéré. La cabine intègre dix-sept feux de travail, dont certains disponibles au xénon ou à LED, répartis en divers points du tracteur. Les rétroviseurs extérieurs, dégivrants et réglables électriquement, intègrent un miroir secondaire à grand angle. Le point technique Deutz Qualität  

Un moteur qui respire Le point technique Deutz Qualität

Les trois tracteurs de la série 7 utilisent un même moteur Deutz, six cylindres, à 24 soupapes, conforme à la norme antipollution Stage IIIB. Ce bloc de six litres de cylindrée utilise une injection à rampe commune fonctionnant sous une pression de 2 000 bars contre 1 600 bars auparavant. Il développe, sur le 7230, une puissance maximale de 220 chevaux (ECE R120) passant, aux travaux mobiles à la prise de force et à partir de 20 km/h, à 245 chevaux (ECE R120). Une valve de régulation de type Wastegate, commandée électriquement pour une meilleure précision, maintient la vitesse de rotation du turbo optimale. La stratégie de dépollution SCR par adjonction d'AdBlue dans les gaz d'échappement a permis la suppression de la vanne EGR. Le conducteur retrouvera donc, selon le constructeur, un moteur plus nerveux et profitant d'une constante de couple et de puissance plus élevée que sur les anciens modèles. Ces moteurs restent, grâce à leur système de lubrification des deux pompes d'injection, compatibles avec l'utilisation de biocarburants. Deutz-Fahr préconise un renouvellement de l'huile moteur toutes les 500 heures.  

Une boîte signée ZF

Le chauffeur mémorise, depuis le joystick multifonction, deux vitesses autorégulées par la transmission.
La série 7 de Deutz-Fahr est la première de la marque à utiliser une transmission à variation continue sur des puissances supérieures à 225 chevaux. La boîte ZF S-Matic 240 est conçue autour de quatre rapports mécaniques munis d'embrayage à crabot et d'une pompe hydraulique à cylindrée variable effectuant la mise en mouvement. Cette conception apporte, selon Deutz, un meilleur rendement en sollicitant au minimum la partie hydraulique. Les plages mécaniques sont gérées automatiquement en fonction de la vitesse d'avancement, de la charge et du régime moteur. Les déplacements sur route à 40 km/h s'effectuent au régime réduit de 1 750 tr/min. Trois types de gestion de la boîte sont proposés en fonction du travail réalisé et des goûts du conducteur. En mode Auto, le conducteur gère l'avancement depuis la pédale d'accélérateur ou via le levier multifonction, le régime moteur est régulé en fonction de la charge. Celui-ci se bride grâce à un potentiomètre permettant une conduite économique, normale ou aux pleines capacités du moteur. L'utilisation de la prise de force enclenche automatiquement le mode PDF avec lequel le régime moteur, réglé depuis l'accélérateur à main, reste prioritaire sur la vitesse d'avancement. Enfin, le mode Manuel laisse au chauffeur le soin d'ajuster le régime moteur en fonction de la vitesse d'avancement réglable depuis le joystick.  

Un réglage aisé des équipements

Le relevage arrière dispose, en plus de ses deux modes de contrôle de position, d'un amortisseur d'oscillations et d'une fonction terrage rapide.
Le constructeur allemand dote son dernier-né d'un relevage arrière d'une capacité maximale, aux rotules, de 10 000 kg. Celui-ci contrôle la position de l'outil en fonction du patinage du tracteur ou de l'effort. Le relevage avant, monté sur demande, accepte, lui, 4 500 kg. Le circuit hydraulique de type load sensing fournit, de série, 120 l/min et jusqu'à 160 l/min en option. Le réservoir d'huile séparé de la transmission offre un volume exportable de 50 litres. Une pompe à cylindrée fixe supplémentaire dédie en permanence 44 l/min à la direction assistée. Le tracteur compose en standard avec quatre distributeurs à double effet. Chacun d'entre eux possède un réglage de débit, de priorité et de temps depuis le terminal en cabine. Les prises à gros débit Power Beyond sont incluses en standard. Le montage d'un relevage frontal nécessite l'utilisation d'un distributeur supplémentaire pour l'alimenter.   Un module additionnel, intégré au châssis du relevage avant, porte à sept le nombre maximal de distributeurs hydrauliques. La prise de force arrière dispose des régimes 540 Eco, 1 000 et 1 000 tr/min Eco sélectionnables depuis un interrupteur électrique placé à la droite du chauffeur. Deutz-Fahr offre également la possibilité d'équiper son relevage frontal d'une prise de force offrant un régime de 1 000 ou de 1 000 tr/min Eco. Le pont avant suspendu fait partie de la dotation de série. La fonction ASM permet l'enclenchement automatique du pont avant et du blocage de différentiel intégral selon le patinage, l'angle de braquage des roues et la vitesse d'avancement.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Récolte des fourrages

Le Kuhn GA 8830 ratisse large

Manutentution
Travail du sol

Un déchaumeur à quatre rangées de disques indépendants

Semis

Le Montana de Mascar sème de 4 à 6 m

Tracteur

L'Axion 900 de Claas plus fort et plus intelligent

Tracteur

Vidéo : Essai du John Deere 8R370

Tracteur

Le Fendt 1100 Vario MT reçoit un moteur MAN

Fertilisation

Une trémie frontale pour Mascar

Réseaux commerciaux

Steyr à la reconquête de l’Europe