Same: Le retour du tigre

Same: Le retour du tigre

Virtus : (en latin) qualités qui font la valeur de l'homme moral et physique. Ce nom repris de la Rome antique symbolise, à travers des mots forts, le retour du constructeur italien Same avec une gamme de tracteurs baptisée Virtus développant de 98,5 à 122 chevaux ECE R 120. Elle nous a été dévoilée mi-octobre en avant-première du salon italien Eima.

  «Un tracteur Same issu d'une feuille blanche. » La nouvelle politique de différenciation et de renforcement des marques au sein du groupe Same Deutz-Fahr (SDF) a donné naissance aux Virtus 100, 110 et 120, entièrement conçus et développés dans l'usine mère de Treviglio (Italie). Le moteur n'est cependant pas, comme on pouvait s'y attendre, le fruit de la marque au tigre mais celui du motoriste allemand Deutz-AG. Ce quatre cylindres de 3,6 litres de cylindrée développe 98,5, 110 ou 122 chevaux ECE R 120 selon les modèles. Il se complète d'une vanne EGR externe refroidie et d'un catalyseur d'oxydation DOC pour satisfaire la norme antipollution Stage IIIB.   Ces éléments ne nécessitent, d'après les ingénieurs, aucune contrainte de régénération ou de maintenance. La boîte de vitesses T5400, exclusive aux modèles rouges, sort, elle, des bureaux d'études de la marque. Elle se compose de deux gammes mécaniques, de cinq vitesses et d'un passage automatisé de ses trois rapports powershift. La fonction Speed Matching attribue, lors d'un changement de vitesse, le rapport sous charge le mieux adapté à l'allure d'avancement. Les gammes mini et super-réducteur supplémentaires, disponibles en option, lui confèrent une vitesse d'avancement minimale de 134 m/h. Le procédé Stop & Go débraye quant à lui la transmission lors de la sollicitation des freins. Le Virtus dispose d'une liste étoffée de nouveaux équipements grâce auxquels il s'adapte aux travaux et exigences de chacun. Il inaugure, par exemple, le nouveau pont avant suspendu hydrauliquement d'origine SDF. Celui-ci reste compatible avec le système ASM contrôlant l'engagement des roues en fonction de la vitesse d'avancement et de leur angle de braquage. Une grosse manoeuvre ne demande désormais, grâce à la fonction SDD, qu'un demitour de volant pour virer totalement la direction d'un sens ou de l'autre. Les régimes de prise de force 540 et 1 000 tr/min disposent chacun d'une gamme économique afin de diminuer le régime moteur, donc la consommation de carburant, pour certains travaux. L'avant du tracteur reçoit un chargeur, un relevage d'une capacité de 1 850 kg et une prise de force tournant à 1 000 tr/min. Le constructeur ne doute pas des bénéfices sur la consommation qu'offre le système hydraulique Eco fournissant un débit de 60 l/min dès 1 600 tr/min grâce à une assistance électronique. Un autre circuit plus performant offre, à 2 200 tr/min, jusqu'à 90 l/min d'huile sur trois, quatre voire cinq distributeurs à double effet. Les prises de gros diamètre Power Beyond font également partie du catalogue d'options. La capacité du relevage arrière passe, en option, de 4 650 kg à 6 600 kg en adoptant un vérin additionnel. Un style bien à lui L'époque des Same aux couleurs Deutz-Fahr ou inversement est révolue. Les lignes aiguisées du Virtus sortent tout droit du monde de l'automobile dont est issu le designer italien Giugiaro, nouveau styliste du groupe, qui n'est plus à présenter. La face avant adopte un nouvel ensemble de phares intégrant des feux de jours à LED lui conférant une réelle personnalité. La cabine Class E reprend la structure des Iron à moteur quatre cylindres que ces nouveaux modèles remplacent directement. Sa modularité intérieure a également bénéficié de l'inspiration du dessinateur transalpin. Les commandes modernisées lui donnent une cure de jeunesse. L'apparition d'espaces de rangement çà et là profite à l'ergonomie générale. L'ensemble des fonctions, réunies à la droite du chauffeur, reprend un code couleur spécifique pour chaque catégorie de commandes. En matière d'équipements, les distributeurs hydrauliques disposent, selon le niveau de finition, de commandes mécaniques ou électriques. Same a disposé les leviers de sélection du régime de la prise de force sous l'accoudoir droit du siège. Les interrupteurs rétroéclairés du pont avant ou du relevage proviennent de la nouvelle banque d'organe du groupe SDF.Le pratique clavier de contrôle des feux de route et de travail, apparu sur les derniers Deutz-Fahr série 7, prend place sur le montant central droit. Les férus de technologie opteront pour le tout nouveau terminal i-Monitor 2.0 permettant l'utilisation du système de guidage par satellites Agrosky. La suspension de cabine mécanique ou pneumatique et les différents types de siège conducteur font également partie des quelque dix packs d'équipements que la marque propose à sa clientèle.  

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Récolte des fourrages

Le Kuhn GA 8830 ratisse large

Manutentution
Travail du sol

Un déchaumeur à quatre rangées de disques indépendants

Semis

Le Montana de Mascar sème de 4 à 6 m

Tracteur

L'Axion 900 de Claas plus fort et plus intelligent

Tracteur

Vidéo : Essai du John Deere 8R370

Tracteur

Le Fendt 1100 Vario MT reçoit un moteur MAN

Fertilisation

Une trémie frontale pour Mascar

Réseaux commerciaux

Steyr à la reconquête de l’Europe