La qualité monte d'un cranDeutz-Fahr 6140.4 TTV Agrotron

Deutz-Fahr 6140.4 TTV Agrotron
La qualité de fabrication des tracteurs Deutz-Fahr progresse et cela se voit. Il suffit, pour s'en convaincre, de prendre les commandes du 6140.4 TTV Agrotron. Nous avons pu tester ce modèle en Normandie, fin septembre, deux semaines seulement après sa présentation officielle. Ce 140 chevaux, fabriqué en Allemagne, utilise La qualité monte d'un cran un quatre cylindres Deutz et une transmission à variation continue ZF. Il profite ainsi du savoir-faire germanique. La qualité de finition et de présentation à bord rappelle curieusement celle d'autres constructeurs d'Outre-Rhin. L'inspiration concerne également le look extérieur puisqu'il est signé Giugiaro, le célèbre bureau de design du groupe automobile Volkswagen, allemand lui aussi. En cabine et extérieurement, le nouvel Agrotron semble réussi. Et la première impression de l'essayeurdu 6140.4 TTV, Jean-Pierre Baucher, agriculteur à Brettevillel'Orgueilleuse dans le Calvados, le confirme. L'exploitant, qui connaît bien les produits de la marque verte, Deutz-Fahr 6140.4 TTV Agrotron remarque une amélioration de la qualité de finition en comparaison avec les tracteurs qu'il possède.   Il apprécie également la luminosité dans l'habitacle. Le pare-brise intégral aux montants incurvés et le toit ouvrant vitré participent à cette bonne impression de clarté. Pour les mêmes raisons, la visibilité panoramique est jugée satisfaisante, le poste de conduite bénéficiant d'une large surface vitrée. Et dans cette région de polyculture et d'élevage, de tels atouts peuvent faire la différence si le tracteur est amené à réaliser des opérations aussi variées que du chargeur frontal, du travail du sol ou du transport. « La visibilité s'avère satisfaisante et les rétroviseurs sont efficaces », constate l'essayeur dès les premiers tours de roues au volant du Deutz-Fahr. Les rétroviseurs se distinguent par l'intégration d'une barre à diodes éclairant le marchepied à l'ouverture de la porte. Ils comptent chacun de deux à trois miroirs, dont le plus grand se règle électriquement. « Le second, de type grand angle, placé juste en dessous du principal, dégage parfaitement la vue sur les essieux de la remorque dans les intersections ou lors des manoeuvres », apprécie l'agriculteur.  

Le plus sobre sur la route

Pour le reste, Jean-Pierre Baucher se montre plutôt élogieux : « Cet Agrotron se révèle stable compte tenu de son gabarit compact de quatre cylindres (N.D.L.R. : seulement 2,42 mètres d'empattement). Il est confortable, tant du point de vue de l'insonorisation que de la qualité des suspensions du pont avant ou de la cabine et du siège. » L'agriculteur a pour mission de réaliser un trajet routier de 11,9 km autour de l'EARL de la Baronnie accueillant nos essais avec le Deutz- Fahr attelé à une benne Leboulch Gold K150 XL. Il choisit pour ce test le mode de conduite automatique de la transmission à variation continue TTV. Le régime atteint alors environ 1 600 tr/min à vitesse stabilisée. Lorsque la charge augmente, le moteur grimpe aux alentours de 1 800 tr/min pour développer sa puissance maximale. Pour les deux difficultés du parcours, le 6140.4 TTV met le même temps que les autres tracteurs de même catégorie essayés (cf. tableau p. 35).   Le nouveau Deutz- Fahr confirme ainsi la bonne santé de son moteur à quatre cylindres de 4,04 litres, d'une puissance maximale de 126,5 chevaux, mesurée au banc de l'association Aile. Lors de ces montées et sous les conseils de Siméon Almy, responsable produits chez Deutz-Fahr, l'agriculteur teste la fonction « boost à l'accélération » qui consiste à appuyer en continu sur la flèche avant commandant l'inverseur du levier multifonction. « Le tracteur s'avère un peu plus nerveux mais la différence n'est pas flagrante », constate l'essayeur. Dans une descente, il booste de la même manière le frein moteur. Ce dernier monte alors en régime vers 2 100 tr/min et semble un peu mieux retenir la remorque Leboulch, chargée de sable, d'un poids total de 21 tonnes. Côté consommation en GNR et après trois tours avec la remorque, l'Agrotron révèle un appétit d'oiseau. Il n'a en effet consommé que 7,12 litres en moyenne sur les trois trajets, soit moins de 15 litres par heure. C'est le seul tracteur essayé de la catégorie à être resté sous cette barre.  

Châssis compact et bien équilibré

L'épreuve au champ révèle davantage les éléments à améliorer sur le tracteur. L'agriculteur enregistre d'abord une vitesse fixe au régulateur, de 8,5 km/h, puis s'élance avec le chisel Multicultor de Bonnel pour le deuxième déchaumage d'une parcelle de féveroles, sur un sol argilo-calcaire relativement sec. Le Deutz-Fahr 6140.4 TTV Agrotronsemble à l'aise pour emmener l'outil de 4,30 mètres de large à une profondeur de 15 cm et parvient couramment à l'allure cible. Sa masse frontale de 1 250 kg contrebalance parfaitement le poids de l'outil.   Le conducteur constate que sa vue est gênée par l'imposant terminal iMonitor situé en bout d'accoudoir. Ainsi positionné, cet écran de 12 pouces obstrue la visibilité sur le côté droit. « Ce terminal est certes monté en option. Celui qui est installé de série sur le montant latéral droit, baptisé Work Display, n'est pas des plus lisibles. Sa petite taille et son fond d'écran de couleur noire, comme l'iMonitor, ne facilitent pas sa lecture », regrette Jean-Pierre Baucher. Dans ce même angle de vision, l'agriculteur perçoit le catalyseur SCR. Ce gros cylindre monté à la base du pot d'échappement, pourtant installé derrière le montant droit de la cabine, gêne lui aussi la vue latérale.   L'essayeur enregistre ensuite, avec l'aide du responsable produits Deutz-Fahr, une séquence de bout de champ (système SDS). Il mémorise l'embrayage du pont avant, la descente du relevage et l'activation du régulateur de vitesse. Les différentes opérations enregistrées (32 commandes possibles) sont repérées par des pictogrammes sur l'écran Work Display. « La programmation n'est pas des plus intuitives car elle demande, par exemple, l'appui long sur deux boutons simultanément, commente l'agriculteur. Elle s'effectue à l'arrêt, puis le déroulement de la séquence s'opère de manière hachée, le conducteur devant en effet appuyer sur un bouton pour lancer chaque opération. La fonction SDS perd donc un peu de son intérêt. » À l'heure du bilan, le 6140.4 TTV révèle malgré tout un bon comportement au champ, où il tracte avec aisance le chisel Multicultorde Bonnel. Espérons qu'il soit aussi sobre dans ces conditions que sur la route.  

Sa puissance, son couple, sa consommation

Le diagnostic moteur de l'association Aile, située à Rennes (Ille-et-Vilaine), fournit les performances du tracteur Deutz-Fahr 6140.4 TTV Agrotron selon le protocole d'évaluation OCDE. Le quatre cylindres Deutz délivre 126,5 chevaux (93 kW) à la prise de puissance. Cette performance est atteinte au régime de 1 700 tr.min-1 où le moteur affiche un couple de 52,97 daN.m et une consommation spécifique de 242 g.kW-1.h-1. À 1 400 tr.min-1, le moteur fournit son couple maximal, de 58,7 daN.m. Il affiche alors une puissance de 115,5 chevaux et consomme 232 g.kW-1.h-1.  

Son niveau sonore

Pendant le passage au banc de puissance, le niveau de bruit a été mesuré dans la cabine du Deutz-Fahr 6140.4 TTV, toutes portes et fenêtres fermées, climatisation et ventilation éteintes. Les valeurs indiquées à différents régimes du tracteur en charge intègrent le bruit extérieur du banc d'essai d'environ 100 dB(A).  

Son encombrement

Le Deutz-Fahr 6140.4 TTV est un tracteur court avec un faible empattement. Sur la bascule de la coopérative agricole de Creully (Calvados), cet Agrotron révèle une assez bonne répartition de ses masses entre les ponts avant et arrière. Son châssis relativement bas, dû en partie à sa monte de pneumatiques, n'est pas favorable à la garde au sol sous le relevage avant et au crochet arrière. Il favorise en revanche l'accès à bord avec de faibles hauteurs de marchepied et du plancher de cabine. Son poste de conduite est le moins large et le moins haut de sa catégorie selon nos mesures.  

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Semis

L'Alpego Jet M consomme moins et s'utilise mieux

Part de marché

Les ventes de semoirs traînés à céréales explosent

Travail du sol

La herse de déchaumage Agrisem International s’allège

Travail du sol

Double fonction pour la roue de charrue New Holland

Part de marché

29 % de presses à balles rondes vendues en plus

Voirie

Les pièces d’usure communes à l’épareuse et au broyeur d’accotement Desvoys

Récolte

Moresil coupe les tournesols à la tête

Fenaison

Des faucheuses frontales Pöttinger pour tracteurs légers

Elevage

La pailleuse Jeulin Sirius a du volume