130 ans de Landini. Un test d'endurance à but caritatif

130 ans de Landini. Un test d'endurance à but caritatif

Pour célébrer ses 130 ans, Landini a réalisé, à des fins caritatives, un test d'endurance de 130 heures avec le tracteur le plus puissant de sa gamme. À chaque tour de circuit bouclé, une somme d'argent est venue remplir la cagnotte allouée aux écoles détruites par le tremblement de terre qui s'est produit, en 2012, dans la ville de Fabbrico, là où se trouve le siège social du tractoriste.

Le groupe italien Argo Tractors n'a pas fêté les 130 ans d'existence de la marque Landini dans le registre traditionnel de l'événement organisé en grande pompe. Il a en effet mis en place, début octobre, à proximité de Pise, un test d'endurance à but caritatif avec un de ses tracteurs, le modèle 7-215 Dual Power. La conduite du Landini durant les 130 heures de cette épreuve a été confiée à des salariés du tractoriste ainsi qu'à une sélection de journalistes européens, dont moi, David Laisney, pour le magazine Matériel Agricole. L'argent accumulé au fil des heures a permis à la firme de remettre 8 000 euros aux écoles de Fabbrico détruites par le tremblement de terre de mai 2012. Argo Tractors est particulièrement attaché à cette ville italienne située dans la Région d'Emilie-Romagne, à 80 km au nord-ouest de Bologne. Il y possède en effet son siège social ainsi que deux usines produisant des tracteurs et des cabines pour ses marques Landini, McCormick et Valpadana.  

Six jours non-stop

  Les 130 heures d'endurance se sont tenues sur un circuit escarpé du domaine d'il Ciocco, dans la province de Lucca. Cet endroit en altitude est habituellement dédié à l'entraînement des équipes de rallyes automobiles et de constructeurs de motos tout-terrain. Il est aussi connu pour l'organisation de la course extrême d'enduro Hell's Gate. L'épreuve Landini a débuté le lundi 6 octobre à 5 heures du matin. Les techniciens du groupe ont, ce jour-là, mis en route leur tracteur 7-215 de 212 chevaux et ne l'ont arrêté que 130 heures après, soit le samedi 11 octobre à 15 heures. En plus de l'aspect caritatif, l'événement a été l'occasion pour le constructeur transalpin de démontrer la fiabilité de ses productions. L'exercice a aussi permis de vérifier la facilité de prise en main du tracteur. À chaque passage de relais, les ingénieurs du tractoriste mais aussi ceux de ses partenaires, notamment FPT Industrial, ZF et Michelin, procédaient à un rapide contrôle de la machine. Les 75 chauffeurs qui se sont relayés au volant ont effectué 171 tours du circuit de 5,8 km parsemé de zones accidentées. Ils ont ainsi parcouru 992 kilomètres à une vitesse moyenne de 7,6 km/h.    

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Pommes de terre

La planteuse Terra-Protect de Grimme succède au Dyker

Semoir

Un interrang supplémentaire pour l'U-Drill de Kverneland

Semoir direct

Le semoir Simtech aux boudins en élastomère

Arracheuse intégrale à betteraves

Les heures n’effraient pas la Ropa EuroTiger V8-4

Pulvérisation

Basf transfère les bidons en sécurité

Utilitaire

Un SSV à pris attractif chez Can-Am

Pommes de terre

Un système anti-érosion chez AVR

Broyeur à axe vertical

Un gyrobroyeur rigide Quivogne de 3,50 m

Pommes de terre

Réglage d'une arracheuse à pommes de terre