Tracteurs à arceauxLes immatriculations vont exploser en fin d'année

Les immatriculations vont exploser en fin d'année
Déjà en en fin d'année 2017, les immatriculations de tracteurs avaient été boostées par l'entrée en vigueur dès janvier 2018 de la Mother Regulation, la réglementation européenne imposant une série de modifications liées à leur sécurité. À l'époque, les constructeurs disposant d'un stock de modèles ne répondant pas au règlement à venir les avaient fait immatriculer par leurs concessionnaires avant la date d'application. Le volume se situait autour de 3 500 unités. Et pour cette année 2018, un phénomène identique devrait se reproduire en raison de changements imposés sur les tracteurs à arceau arrière. Ils devront, en effet se voir équiper de dispositif d'assistance de mise en place tels que des vérins à gaz. Ils devront aussi recevoir entre les bras verticaux de l'arceau une grille protégeant les projections liées aux matériels attelés. D'autres systèmes devront éviter le pincement des doigts des opérateurs au niveau des articulations de ces arceaux et enfin, les goupilles de maintien devront être câblées de façon à ne pas les égarer. Selon plusieurs experts, un stock d'environ 4 000 tracteurs non enregistrables en 2019 pourraient ainsi venir gonfler à la fin 2018 artificiellement les volumes des immatriculations de tracteurs agricoles.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Récolte de légumes

L'arracheuse de carottes Simon ne s'arrête pas

Essai tracteur

Kubota M4072, il passe partout

Essai tracteur

Notre avis sur le point technique du Kubota M4072

Logistique

Bergmann augmente la capacité des transbordeurs

Publi-rédactionnel
Salon

Innov-Agri dure toute l'année

Pulvérisation

Lemken présente le pulvérisateur Orion, une machine adaptée au marché français

Tracteur vigneron

Same : une gamme complète pour toute la filière

Tracteur

Vidéo : Essai du Fendt 942 Vario