Semis simplifiéLe semis direct pour tous chez Aguirre

Le semis direct pour tous chez Aguirre
AguirreLe constructeur espagnol Aguirre a profité du salon Innov-Agri Grand Sud-ouest pour dévoiler son appareil à dents de semis direct TD600. Cet outil de conception légère se caractérise par son tarif attractif et sa polyvalence. Il est en effet aussi bien conçu pour intervenir sur des sols non préparés que sur labour. Le nouveau semoir adopte un double châssis assurant une profondeur d'enterrage régulière, selon la firme. Ainsi, le bâti principal reçoit la trémie de 2000 litres et repose au travail sur deux grosses roues frontales pour ne pas agir sur la pression de terrage. Les éléments semeurs sont, eux, sur le TD600 de six mètres repliables, répartis sur trois sections reliées au châssis principal par des supports à parallélogramme. Les deux parties latérales évoluent flottantes pour bien épouser le relief du terrain. La mise en terre de la semence est réalisée par des dents de seulement 12 mm de large dotées, au niveau de la pointe, de deux pastilles au carbure de tungstène sur une hauteur de 80 mm. Ces éléments semeurs présentent un interrang de 14,5 cm et un effort de déclenchement à la pointe de 160 kg, selon Aguirre. Ils sont répartis sur trois rangées espacées de 50 cm et, grâce au dégagement sous châssis de 50 cm, absorbent les volumes importants de débris végétaux. Leur profondeur de travail est définie par deux roues de terrage avant et deux arrière. Les semoirs Aguirre TD, exclusivement portés, se déclinent en largeurs de trois mètres à châssis rigide et en variantes repliables de 4, 5, 6 et 7,20 mètres. Ils reçoivent une turbine de ventilation animée par cardan ou via le circuit hydraulique du tracteur. Leur dispositif de dosage est animé mécaniquement ou électriquement (information vitesse par mini-antenne GPS). Leur dotation de série comprend notamment la plate-forme arrière d'accès à la trémie, les traceurs latéraux à repliage hydraulique, deux dents efface-traces derrière chaque roue du tracteur et l'éclairage routier.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Essai tracteur

New Holland T6.165 Dynamic Command mieux qu'une CVT?

Mélangeuses à vis verticales

Les mélangeuses Mastermix de Robert pour les petites et moyennes exploitations

Essai tracteur

New Holland T6.165 Dynamic Command : Les mesures au banc (partie 3)

Travail superficiel

Le canadien porté se replie chez Quivogne

Tracteur

Case IH : ne m’appelez plus jamais Versum !

Agenda

1 293 entreprises inscrites au Space

Tractoriste

Valtra franchit le cap du Stage V

Landini

Le Rex fait sa tournée mondiale

Equipement

Ag Leader contrôle la population