Labbé-Rotiel : le sol prend le dessus

Labbé-Rotiel : le sol prend le dessus

L'offre de matériels de travail du sol de Labbé- Rotiel passe à la vitesse supérieure avec le lancement commercial de six nouveaux outils en 2016. Cet enrichissement du catalogue était incontournable pour le constructeur breton dont le réseau de vente s'est, l'an dernier, étendu du Grand Ouest à la France entière suite au référencement par le réseau Scar.

L'offre de matériels de travail du sol de Labbé-Rotiel a connu récemment une petite révolution. Composée en début d'année 2015 d'un outil frontal de préparation et de trois déchaumeurs, elle comprend maintenant dix machines, toutes exclusivement à châssis porté. Le constructeur breton affiche d'ailleurs de grandes ambitions dans ce domaine, puisqu'il réfléchit actuellement à une gamme d'équipements semi-portés. Il s'affaire également à développer sa propre dent qu'il devrait, à terme, proposer avec un dispositif de démontage rapide du soc. L'élargissement du catalogue accompagne l'agrandissement du secteur commercial de la firme bretonne. Son entrée au référentiel du réseau Scar, en janvier 2015, lui permet désormais de proposer ses outils dans la France entière. Les six nouveaux appareils prennent les appellations FrontX, Roll Front, Vibrasol, Combisol, QuadrX Evo et Décompactor. Ils rejoignent notamment le cultivateur frontal Frontor, le best-seller incontesté de la marque bretonne avec 60 exemplaires commercialisés l'an dernier sur 200 outils de travail du sol produits. Ce modèle phare n'est désormais plus le seul matériel avant disponible chez Labbé-Rotiel avec l'arrivée du FrontX. Cette nouvelle machine s'utilise en association avec un combiné de semis arrière. Dotée de deux rangées de disques et d'une rangée de dents, elle convient particulièrement aux implantations sur couverts végétaux. Le FrontX, décliné exclusivement en châssis fixes de 3, 3,50 et 4 m de large, se caractérise par la disposition de ses disques et de ses dents par binôme sur une même ligne. Les disques dégagent ainsi la végétation avant l'action des dents afin d'éviter les bourrages. Autre outil avant, le Roll Front s'utilise en reprise de labour. Il reçoit deux rangées de dents vibrantes suivies d'un rouleau. Cet appareil est disponible en largeurs de 3 et 3,50 m fixes ainsi qu'en variantes repliables de 4 et 4,50 m respectant au transport un gabarit de 2,50 m de large. Le Vibrasol est, lui aussi, conçu pour la reprise de labour, mais il s'utilise également pour le déchaumage jusqu'à 15 cm de profondeur. Ce vibroculteur porté arrière à quatre rangées de dents vibrantes se distingue par son dégagement sous bâti de 600 mm facilitant son évolution en présence de végétation. Il est commercialisé en versions fixes, de 3, 3,50 et 4 m de large, et repliables, de 4, 5 et 6,10 m.  

Un préparateur de lit de semence non animé

  Avec le Combisol, le constructeur breton s'adresse aux producteurs de betteraves, de pommes de terre et de légumes. Ce combiné non animé de préparation du lit de semence est constitué d'un rouleau avant, de trois rangées de dents, d'un rouleau tube suivi d'un modèle de type crosskill. Il est proposé en châssis fixes de 3 et 3,50 m, ainsi qu'en configurations repliables de 4, 5 et 6,10 m. Dans le domaine du déchaumage, Labbé- Rotiel sort une version économique de son modèle à disques indépendants QuadrX. La dernière mouture, qualifiée par le suffixe Evo, se contente de sécurités à boudins en élastomère (système mécanique à ressort sur le modèle haut de gamme). Elle partage toutefois avec son aîné les disques de 610 mm de diamètre, les paliers NSK à cinq niveaux d'étanchéité et les différents montages de rouleaux (cage, à lame flexible Ring Flex, sillonneur en caoutchouc et VRing composé de fers cornières cintrés). Les disques, à grand angle d'attaque (21 degrés), présentent un galbe important qui, selon la firme, garantit un travail sur toute la surface du sol dès 7 cm de profondeur. Comme le QuadrX, le QuadrX Evo se décline en châssis fixes, de 2,82 à 4 m, et repliables, de 4 à 5,80 m. Enfin, la marque morbihanaise se lance dans le travail profond avec le Décompactor. Ce décompacteur à châssis fixe, proposé avec des dents droites ou courbes de type Michel, bénéficie d'un châssis à double attelage autorisant l'utilisation combinée d'un outil animé. Il compte de quatre à huit dents pour des largeurs de travail allant de 3 à 4,50 m.  

Le volume de fabrication multiplié par 4

  Installée à Augan dans le Morbihan, à 10 km de Ploërmel, la société Labbé-Rotiel, propriété du groupe Bretagne Laser, connaît une réelle progression de ses fabrications de matériels de travail du sol. De 50 unités en 2011, elle est passée à 200 en 2015 et ne compte pas en rester là au vu du récent lancement de six nouveaux produits. Cette catégorie d'outils constitue d'ailleurs aujourd'hui l'activité principale de l'entreprise bretonne réalisant également des véhicules remorqués sur mesure, tels que des tonnes à eau avec groupe de pompage, des bétaillères à cloisonnements multiples, des plateaux porte-engins... Les matériels de travail du sol contribuent en effet à hauteur de 70 % du chiffre d'affaires de 2 M€. Pressenti pour prendre la direction de l'entreprise en fin d'année, Guillaume Baudart, âgé de 30 ans, a, depuis son arrivée en 2011 comme dessinateur, insufflé une nouvelle dynamique dans l'atelier de fabrication et dans la conception des matériels. « Nous sommes passés de procédés artisanaux à des méthodes industrielles », confie-t-il. Le futur directeur, actuellement responsable de la production, a notamment réorganisé les postes de travail des 15 opérateurs de l'usine. Un salarié est désormais affecté à la découpe de l'acier, au pliage et à la préparation des bacs contenant l'ensemble des composants pour fabriquer le châssis d'un outil de travail du sol. « Tout le débit est défini sur informatique afin d'éviter les oublis mais aussi pour limiter les pertes de matière première, précise Guillaume Baudart. Les soudeurs gagnent en efficacité, car, comme ils disposent d'un bac contenant toutes les pièces pour construire un matériel, ils se consacrent pleinement à leur tâche. Leur travail est par ailleurs facilité par l'utilisation croissante de parties en acier découpées au laser qui sont repérées afin d'éviter les erreurs. » La découpe laser améliore aussi la finition et permet de réaliser des outils au design moderne. Labbé-Rotiel applique, par exemple, sur ses appareils des plaques en inox aidant aux réglages grâce à leurs repères numérotés. Celles-ci présentent notamment l'intérêt d'être bien lisibles et de ne pas se décoller au nettoyeur à haute pression, contrairement aux autocollants.    

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Travail du sol

Une trémie-fertiliseur de 3 500 L chez Monosem

Faucheuses

La triple faucheuse Kuhn GMD 8730 se simplifie

Irrigation

Agri Solution place l’enrouleur sous haute surveillance

Part de marché

Les outils non animés à disques se portent bien

Elevage

Des autochargeuses Jeulin plus stables

Utilitaire

John Deere Gator XUV, le confort grimpe

Semoir

Un semoir Sulky épuré

Epandeurs d'engrais

Le Kubota DSXLW épand les engrais plus vite

Semis

Une double dent Dale Drills pour semer en direct