Grimme Matrix : de l'intégrale au semoir de betteraves

Grimme Matrix : de l'intégrale au semoir de betteraves

Le marché du semis de précision compte un nouvel arrivant depuis l'Agritechnica. Grimme commercialise en effet son semoir mécanique Matrix dédié à l'implantation de betteraves, de colza et de chicorées. Le constructeur d'outre- Rhin ne part pas pour autant d'une page blanche. Il s'appuie notamment sur l'expérience de Kleine, marque allemande spécialisée dans le matériel betteravier et reprise en 2012, ainsi que sur les technologies éprouvées de ses planteuses à pommes de terre pour se différencier des grands noms de ce milieu.

Douze années séparent la première intégrale de récolte des betteraves Maxtron du nouveau semoir de précision Matrix. Douze campagnes durant lesquelles le constructeur allemand Grimme s'est attaché à développer sa gamme de matériels pour prétendre, aujourd'hui, être l'un des seuls full-liner sur ce marché de niche. L'entreprise réalise ainsi son ambitieux pari mais s'attaque désormais à un secteur où règnent déjà des marques ayant pignon sur rue. Son compatriote Franz Kleine, notamment, fut l'un d'entre eux. Ce spécialiste de la culture betteravière, racheté en novembre 2012 par Grimme, bénéficie d'un savoir-faire notable dans le domaine des semoirs de précision mécaniques. Les puristes trouveront d'ailleurs plusieurs similitudes entre l'Uni-Corn Synchro Drive, commercialisé à partir des années 1980, et son descendant direct, le Matrix. Ce dernier est d'ailleurs produit dans l'usine historique Kleine de Salzkotten. Le nouveau-né bénéficie en supplément des systèmes de contrôle électroniques et des commandes ergonomiques de Grimme. Deux exemplaires à 12 rangs et un troisième à 18 rangs ont déjà parcouru les plaines allemandes au printemps dernier et près de 12 machines de présérie, dont une pour la France, réaliseront, cette année, de nouveaux semis de betteraves, colza et autres chicorées.  

Un châssis de 6 ou 9 mètres

  Le nouveau semoir de précision commercialisé par Grimme se décline en deux principales versions. Le Matrix 1200 dispose d'un châssis de 6 m admettant 12 rangs à 45 ou 50 cm d'écartement, tandis que le Matrix 1800, de 9 m d'envergure, supporte, lui, jusqu'à 18 éléments. Au transport, les rangs hors gabarit se replient en portefeuille par groupes de trois. Cette spécificité limite la largeur totale à 3 m et favorise, au champ, le suivi des irrégularités du sol. Le constructeur propose de fixer sur le châssis, derrière les roues du tracteur, des efface-traces à herses étrilles ou à lames cross-board réglables en agressivité. Le Matrix, exclusivement porté, s'attelle sur des bras de relevage de catégorie II ou III. Seuls le système de repliage du bâti et la commande des éventuels traceurs nécessitent un distributeur hydraulique à double effet remplacé, en option, par un bloc relié à des prises Power-Beyond. La partie centrale du châssis cache deux logements stockant chacun jusqu'à deux unités de semences. La trappe de fermeture de chaque compartiment est ensuite utilisée pour collecter les semences restantes lors de la vidange des éléments.  

L'Uni-Corn comme source d'inspiration

  L'unité de distribution mécanique du Matrix s'inspire largement de celle des semoirs Uni- Corn de Kleine. La trémie en plastique, d'une capacité de 10 L, bénéficie d'un couvercle à fermeture par clips. Les semences atteignent ensuite le corps de distribution par simple gravité. Un disque à six alvéoles, animé par un moteur électrique, assure alors la sélection des graines de betteraves. L'entraînement électrique rang par rang de ces unités de dosage permet une modification rapide de leur densité de semis, autorise leur coupure indépendante et réduit drastiquement l'entretien journalier. L'accès au disque de distribution s'effectue par le simple déverrouillage d'une goupille et d'un ressort de pression. Une longue bague supprime les éventuels doublons, tandis qu'un petit éjecteur évacue les graines coincées devant le point de chute. L'absence de prépondérance entre la vitesse périphérique du disque et une allure d'avancement comprise entre 6 et 8 km/h garantit, selon la marque, une régularité de semis de premier ordre. La vidange des éléments s'effectue aisément à l'aide d'une petite trappe, en bas du boîtier de distribution, maintenue fermée par un ressort. Les producteurs de chicorées ou de colza trouveront, au tarif, des disques et des sélecteurs spécialement adaptés à ces cultures. En option, le constructeur propose également de couvrir l'unité de distribution d'un carter en plastique augmentant son niveau d'étanchéité à la poussière. Grimme fournit en supplément des microgranulateurs, entraînés électriquement, autorisant l'incorporation d'insecticides ou d'engrais de pré-levée à une dose maximale de 45 kg/ha.  

Un élément aux multiples équipements

  Le châssis et les éléments de semis du Matrix sont liés par l'intermédiaire de parallélogrammes. La marque ajoute de série un ressort appliquant, par module, jusqu'à 90 kg de pression au sol. L'opérateur modifie cette valeur à l'aide d'une poignée à trois positions. Grimme propose en option de remplacer les ressorts par une variante à vérins hydrauliques capable d'appliquer, en continu, une pression d'appui par élément comprise entre 0 et 180 kg. Deux roues Farmflex, à bandage souple en caoutchouc, placées de part et d'autre des disques ouvreurs, assurent ensuite le contrôle de la profondeur de semis. Leur montage en « V » dessine un sillon avant le passage du soc. En l'absence de résidus ou de mottes, ce montage est remplacé par une roue de jauge plus large précédée de chasse-débris. L'opérateur modifie la profondeur de semis à l'aide d'un levier excentrique par pas de 0,5 cm. Une roue à bandage en caoutchouc pesant près de 5 kg plombe immédiatement la graine dès sa sortie du soc. Sa fixation sur pivot assure, selon le constructeur, un meilleur suivi de la ligne de semis. Les graines sont ensuite couvertes de terre par deux roues Farmflex. Ces dernières bénéficient d'un angle de travail variable et d'un réglage de pression indépendant de celui de l'élément. Pour les terres plus légères, Grimme propose des roues de rappui à doigts, une large roue à bandage en caoutchouc ou un petit rouleau cage. L'ajout de disques ou de doigts de recouvrement est alors conseillé.  

L'électronique assiste la conduite

  Le semoir de précision Matrix de Grimme bénéficie de solutions électroniques éprouvées sur les matériels de plantation de pommes de terre de la marque. L'opérateur contrôle ainsi, depuis le terminal Isobus à écran couleur tactile CCI 100, la distance entre graines, la coupure manuelle des rangs et la modulation de dose. Les capteurs optiques installés dans chaque soc indiquent en continu la densité de semis réelle et préviennent tout incident sur le système de distribution. Les entrepreneurs apprécieront le gestionnaire des passages de pulvérisateur débrayant automatiquement la distribution des rangs selon la voie et la largeur de rampe paramétrées. La fonction CleverPlanting surdose alors automatiquement les lignes de semis voisines selon le pourcentage souhaité. En option, Grimme ajoute le dispositif de coupure automatique des rangs par GPS nommé Section Control. La compatibilité du semoir et du terminal à la norme Isobus autorise néanmoins l'utilisation des systèmes de coupure de tronçons ou de modulation de dose déjà installés sur une console de guidage ou le terminal du tracteur. La marque travaille également sur l'intégration du système de gestion des données parcellaires et de la clientèle dénommé Control Mobile et déjà utilisé sur les matériels de récolte.    

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Manutention

Samco change rapidement la voie d'une chargeuse

Agritechnica 2019 - Pommes de terre

2ème génération de planteuse Dewulf CP 42 Smart-Float GII

Transport

Ponge anticipe la réglementation de 2020

Agritechnica 2019 - Travail du sol

Transport simplifié pour les charrues portées Kverneland

Agritechnica 2019 - Récolte

New Holland, un noueur innovant nommé LoopMaster

Epandeur

Les épandeurs traînés de la série 2000 d'Agrispread accèdent à l'Isobus

Faucheuse

Kuhn FC 3160 TCD, une machine sans accroc

Tracteur

Vidéo : présentation du Claas Xerion Trac TS

Agritechnica 2019-Tracteur

Un nouveau joystick sur les tracteurs Fendt 900 MT