SemisLes semoirs de précision Monoshox NG Plus de Monosem tournent à l'électrique

Les semoirs de précision Monoshox NG Plus de Monosem tournent à l'électrique
Ce qui n'était qu'un concept sur le stand Monosem de l'édition 2013 du salon allemand Agritechnica est en passe de devenir une gamme complète. Le constructeur de Largeasse (Deux-Sèvres) généralise en effet le montage d'un entraînement électrique des distributions sur ses appareils monograines. Outre la variante mécanique à betteraves Méca V4E, il dévoile le semoir pneumatique Monoshox NG Plus ME. Chaque élément reçoit un moteur électrique qui anime les distributions via une courroie crantée. Sans entretien, cette transmission limite l'encombrement et permet ainsi de conserver toutes les possibilités d'inter-rang. Sur les semoirs dotés de plus de 6 éléments, une génératrice, entraînée par la prise de force et associée à une batterie, assure l'alimentation des moteurs. Des cellules photoélectriques contrôlent la chute des graines ainsi que la distance entre elles. Un radar fournit l'information de vitesse. En cabine, les terminaux Isobus Touch ou Touch Mini, ou l'écran du tracteur s'il est compatible, contrôlent la densité de semis ainsi que la chute des graines. Ils autorisent la gestion manuelle ou automatique par GPS des coupures des rangs. Le Monoshox NG Plus ME est disponible en châssis Extend, de 4,5 m de large, repliable double barre, de 6 m, ainsi qu'en bâti repliable CRT, de 9 m.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Récolte

Les John Deere S700 s'adaptent au vent

Séchage du foin

Le séchoir de balles Clim.Air.50 carbure au bois

Remorque autochargeuse

Belair : une "Selection" à 3 distributions

Agritechnica 2019 - Pulvérisation

Des Kuhn Deltis de 1 000 et 1 500 L

Presse à balles rondes

La V6 met le turbo chez McHale

Manutention

Manitou ouvre un nouveau « Training Center »

Tracteur

Un modèle supplémentaire pour la gamme Fendt 300 Vario

Agritechnica 2019 - Travail du sol

Le rouleau Horsch Cultro fait place nette dans les chaumes

Composants hydrauliques

Un nouveau patron pour le groupe Poclain