Le T Force au sillon inéditNovag

Novag

La réussite des semis dépend en grande partie de la préparation du sol et de la précision de la mise en terre. La tâche se complique dans le cadre d'un semis direct sous couvert, qui oblige à gérer un volume important de résidus avant de placer la semence à la bonne dose, à la bonne profondeur, au contact de la terre et bien recouverte. La volonté de respecter ces exigences a conduit la jeune société française Novag à développer l'appareil T Force au système d'enterrage d'inspiration néo-zélandaise.

Le semoir T Force de la jeune société française Novag se caractérise par la dépose de la graine et de l'engrais dans un sillon en T. Ce principe de mise en terre s'inspire de la solution utilisée par la marque néo-zélandaise Cross Slot. Il s'agit d'un procédé inventé par le docteur John Baker, avec l'appui du Centre de recherche en machinisme agricole de l'université de Massey, en Nouvelle-Zélande. Le T Force est né de la volonté de Novag de proposer un appareil haut de gamme en limitant le coût d'investissement. L'outil originel rencontre en effet des difficultés pour se développer sur notre territoire, essentiellement en raison de son prix. Antoine Bertin, agriculteur à Heubecourt dans l'Eure et adepte du semis direct sous couvert, a cependant été le premier en France à importer une machine Cross Slot. Cet exploitant, partenaire de Novag, avait auparavant effectué un voyage en Nouvelle-Zélande afin de découvrir la technologie et le contexte d'utilisation de ces semoirs sur des exploitations qui gèrent de gros volumes de débris en surface.  

Conçus et fabriqués en Poitou-Charentes

Pour développer son semoir, la firme française s'est fortement inspirée du Cross Slot. Son service de recherche et développement est installé à La Rochelle (Charente-Maritime), et la fabrication a lieu dans les Deux-Sèvres. Le sous-traitant, la société CIM Guérin, est un carrossier et constructeur de remorques sur mesure habitué à répondre à des cahiers des charges spécifiques. Il réalise toutes les pièces mécanosoudées, dont les trémies et le châssis, la peinture et l'assemblage. Les opérations particulières, telles que la fonderie et la découpe laser, sont déléguées en priorité à des entreprises locales. Novag, en choisissant de travailler avec 60 % de fournisseurs pictocharentais, préserve ainsi la réactivité et la souplesse dans la fabrication de ses appareils. Pour les demi-dents de mise en terre, la structure se fournit en revanche chez Cross Slot mais elle souhaite à terme développer elle-même ce type de composants.  

Six tonnes pour le trois-mètres

Novag décline le T Force en châssis fixes de trois et quatre mètres dotés d'un seul essieu. Il propose également des appareils repliables mesurant quatre, six, sept ou huit mètres d'envergure. Ces semoirs disposent d'une flèche ajustable hydrauliquement pour s'adapter à la hauteur d'attelage. Le poids à vide de six tonnes, annoncé pour la variante de trois mètres, confirme la capacité du T Force à semer sur un sol peu préparé. La pression statique par élément peut même atteindre 500 kg en ajoutant des masses jusqu'à la limite du PTAC. Les trémies sont exclusivement métalliques. La principale est divisée en deux parties contenant chacune 2 000 ou 3 500 litres. Ces deux compartiments permettent de semer et de fertiliser en même temps ou d'implanter deux types de semences de couverts (en fonction de la taille des graines).   L'appareil Novag accueille en complément une ou deux cuves auxiliaires de 100 litres pour les petites graines ou l'antilimace. Le circuit hydraulique du tracteur ou celui d'une centrale embarquée assurent l'entraînement du moteur de la turbine et de ceux des distributions. Le débit nominal recommandé atteint 60 l/min. Avec la centrale embarquée, un échangeur thermique assure le refroidissement de l'huile. Il prend place à l'aspiration d'air de la turbine afin d'assécher le flux qui sert au transport de la graine. Cette caractéristique est appréciable avec l'engrais car elle réduit le dépôt de poussières et les risques de colmatage des tuyaux. Deux vannes papillon permettent de réguler la puissance du flux de transport. Une dérivation du flux d'air alimente la ou les trémies auxiliaires.  

Huit à douze chevaux par élément semeur

Les éléments semeurs sont disponibles en interlignes de 17, 17,5, 19 ou 20 cm selon la largeur de travail de l'appareil. Ils disposent chacun d'un grand disque ouvreur crénelé réglable en hauteur. Celui-ci est entouré de deux demi-dents formant un T inversé qui placent les graines de part et d'autre d'un sillon horizontal. Un racleur à l'arrière de chaque demi-dent sert de nettoyeur de disque et évite les remontées de graines sur le sol. Novag propose des dents de différentes hauteurs adaptées à la grosseur des graines semées en mélange de chaque côté du sillon ou pour localiser l'engrais plus bas. Chaque élément étant monté sur un parallélogramme, une paire de roues de jauge en V assure le contrôle de la profondeur de semis.   Leur placement décalé, à l'arrière du parallélogramme, offre moins de précision lorsque la surface du sol est irrégulière, mais il accentue la force de pénétration. Le contrôle du terrage se réalise en modifiant manuellement sur chaque rang la butée haute des roues. Les parallélogrammes des éléments semeurs intègrent chacun un vérin hydraulique pour le contrôle de la pression au sol et le relevage en bout de champ. La force de terrage est mesurée par des capteurs sur des éléments à l'avant et à l'arrière du semoir. La pression dans le vérin, côté fût, est régulée trois fois par seconde. Sur le plan de l'entretien, Novag a limité le nombre de graisseurs à un seul point par ligne de semis. Il annonce une puissance de traction de 8 à 12 chevaux par élément semeur.  

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Travail superficiel

Le canadien porté se replie chez Quivogne

Tracteur

Case IH : ne m’appelez plus jamais Versum !

Agenda

1 293 entreprises inscrites au Space

Tractoriste

Valtra franchit le cap du Stage V

Landini

Le Rex fait sa tournée mondiale

Equipement

Ag Leader contrôle la population

Essai utilitaire

Citroën Berlingo, la technologie utile

Travail du sol

Le décompacteur Cultiplow d'Agrisem pour les sols durs

Miniatures

ROS, les miniatures de juin