Pöttinger Aerosem ADD PCS : Le semoir en lignes devient monograine

Pöttinger Aerosem ADD PCS : Le semoir en lignes devient monograine

Avec son semoir Aerosem de dernière génération, Pöttinger s'adresse aux exploitants en polyculture-élevage recherchant un appareil capable de semer aussi bien les céréales que le maïs. Cette solution polyvalente présente le grand intérêt de limiter l'investissement à un seul outil pour assurer l'ensemble des implantations.

Implanter le maïs et les céréales avec un seul appareil de conception simple est aujourd'hui possible avec l'Aerosem ADD PCS de Pöttinger. Cet outil, développé sur la base d'un semoir en lignes pneumatique, utilise les mêmes éléments d'enterrage pour toutes les cultures. Il se caractérise par l'adoption de distributions monograines uniquement actives lors des semis de maïs ou de tournesol. Il en compte quatre ou huit, selon l'interrang souhaité de 75 ou 37,5 cm, pour la variante Aerosem 3002 ADD de trois mètres. Le modèle 4002 ADD, de quatre mètres de large, en reçoit cinq ou dix. La trémie de ces appareils se caractérise par l'utilisation de cloisons amovibles. Pour les céréales, tout le volume, soit 1 850 litres avec la rehausse optionnelle de 600 litres, est exploité pour stocker la semence. Une distribution à monodoseur et corps en inox, entraînée par un moteur électrique, en assure alors le dosage. Le débit varie de 0,8 à 340 kg/ha grâce à différentes tailles de roues distributrices rapidement interchangeables. Les graines sont ensuite transportées pneumatiquement vers la tête de distribution alimentant chacun des organes d'enterrage. Ceux-ci, dénommés Dual- Disc, se composent de doubles disques répartis sur deux rangées en respectant un interligne de 12,5 cm. Ils exercent une pression au sol allant jusqu'à 50 kg, voire 80 kg sur les éléments utilisés également pour le semis monograine. Une herse de recouvrement disponible en deux variantes (à dents droites ou Flexi-dent) peaufine le travail en nivelant la surface.

La trémie divisée en trois

En configuration monograine, les deux parois internes de la cuve se déplacent manuellement de manière à créer trois compartiments. La réserve centrale, contenant 800 litres, accueille alors l'engrais tandis que les latérales, de 200 litres chacune, stockent les graines. L'unité de dosage initialement dédiée aux céréales se charge alors de distribuer le fertilisant. Elle peut aussi être utilisée pour implanter simultanément au semis un couvert végétal. Dans ce cas, la semence peut être apportée par toutes les descentes non mobilisées pour le maïs. En revanche, le fertilisant est, lui, déposé dans le sol par les deux éléments Dual-Disc entourant les rangs alimentés par les unités de distribution monograine. Celles-ci, animées par un moteur hydraulique, assurent une sélection mécanique de la semence. Les grains dosés tombent ensuite sur une courroie crantée qui régularise leur chute afin de respecter le bon écartement sur le rang. Ils sont ensuite transportés par un flux d'air vers l'élément semeur. Un capteur optique à l'entrée de l'organe d'enterrage contrôle le passage du grain et prévient le chauffeur du taux de manque, de double ou de bouchage. Un contrôleur de niveau se trouve également dans chacune des deux trémies contenant la semence.

Une tête de distribution intelligente

Les semoirs Aerosem ADD PCS bénéficiant de l'entraînement électrique de la distribution de la semence accèdent en option à la tête de répartition intelligente IDS. Cet équipement, piloté par liaison bus CAN, se caractérise par l'utilisation d'un moteur électrique par rang. Il permet de modifier rapidement, depuis le terminal en cabine, l'écartement entre les rangs en fermant certaines alimentations, de couper un demi-semoir ou de programmer différentes configurations de jalonnage. La gestion électronique de cette tête de répartition présente l'avantage d'économiser de la semence en commandant automatiquement la réduction du débit de la distribution lors de la fermeture d'une demi-largeur ou lors du jalonnage. Elle ouvre également la voie aux applications d'agriculture de précision avec, à terme, la coupure automatique, éventuellement rang par rang, gérée par GPS.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Semoir direct

Le semoir Simtech aux boudins en élastomère

Arracheuse intégrale à betteraves

Les heures n’effraient pas la Ropa EuroTiger V8-4

Pulvérisation

Basf transfère les bidons en sécurité

Utilitaire

Un SSV à pris attractif chez Can-Am

Pommes de terre

Un système anti-érosion chez AVR

Broyeur à axe vertical

Un gyrobroyeur rigide Quivogne de 3,50 m

Pommes de terre

Réglage d'une arracheuse à pommes de terre

Station météo

Weenat aide les irrigants

Pommes de terre

Un transbordeur Downs Geo de 22 tonnes