John Deere Gator XUV : l'ami du quotidien

John Deere Gator XUV : l'ami du quotidien

L'alligator n'est pas le compagnon favori de l'humain. Le Gator XUV de John Deere pourrait le devenir. Cet utilitaire aux multiples facettes a en effet la prétention de remplacer le quad, la brouette, le tracteur de cour, la fourgonnette, voire le pick-up. Matériel Agricole a pu tester ce modèle dans ses déclinaisons à moteur essence et diesel au sein de la ferme de Florent Chatelain.

L'arrivée simultanée de deux John Deere Gator, un XUV 855D et un XUV 825i à moteur diesel et essence, dans un village d'à peine 300 âmes passe difficilement inaperçue. Situés à la frontière entre le quad et le pick-up, ces SSV, pour Side-by-Side Vehicle, sont encore peu représentés dans les fermes de l'Hexagone. Pourtant, leurs possibilités d'utilisation sont, aux dires de la marque, presque illimitées. C'est ce que nous avons voulu vérifier début décembre chez Florent Chatelain, installé à Fontainelès- Croisilles, dans le Pas-de-Calais. Le jeune agriculteur travaille sur l'exploitation familiale de grandes cultures et assure surtout la gestion d'une cueillette à la ferme en libreservice. Le transport de produits en caisses, sur palettes ou en palox est son quotidien. Les Gator XUV s'avèrent, pour ces tâches, particulièrement affûtés. Composée de trois modèles, cette gamme d'engins est dominée par deux versions particulièrement adaptées à un usage agraire. Le premier, le XUV 855D, dispose d'un moteur diesel Yanmar développant 22 chevaux. Le second, le XUV 825i, retient un trois-cylindres essence de 50 chevaux. À l'exception de la motorisation, les deux utilitaires se ressemblent en tout point. Leur transmission à variateur centrifuge propose, en marche avant, deux gammes de vitesses contre une seule en marche arrière. Leur châssis intégral reçoit notamment un berceau sur lequel sont fixés le moteur et les différents composants de la transmission.  

De fortes capacités de charge

  Cette conception autorise le chargement de plus de 450 kg dans la benne basculante. Nous avons d'ailleurs exploité, au cours des différents travaux effectués sur la cueillette, les capacités de cette dernière. L'absence de passages de roues permet notamment à cette caisse de loger une palette de type Europe ou un palox utilisé par l'essayeur lors, par exemple, de la récolte des pommes. Le vérin électrique de bennage, proposé en option, facilite en outre la vidange de produits en vrac. L'attelage arrière, à chape ou à rotule, permet par ailleurs à ces SSV de tracter jusqu'à 680 kg. Malgré sa masse à vide, de près de 800 kg, le Gator est un utilitaire qui préserve le sol. « Les traces des pneumatiques sont à peine identifiables dans les allées enherbées. Grâce à sa direction assistée et à son faible rayon de braquage, il se faufile aisément d'un chemin à l'autre sans pour autant atteindre la maniabilité d'un quad », estime Florent Chatelain. Le gabarit de l'engin est également apprécié de l'utilisateur. « Sa hauteur limitée, malgré les arceaux de la cabine, autorise une utilisation sous serre. Sa faible largeur facilite son évolution entre les rangs de pommiers en s'affranchissant des branches. » Les portes vitrées du XUV 855D, proposées en option et montées sur notre modèle d'essai, sont cependant moins appréciées par l'essayeur que les filets de protection du XUV 825i plus adaptés à des montées et descentes répétitives. Les pare-brise avant et arrière suffisent à eux seuls pour couper le froid de ce mois de décembre. L'accès à bord et l'assise surélevée reçoivent, eux, les éloges de l'essayeur. La circulation sur les passages communément utilisés par les tracteurs n'effraie en rien l'engin. « Ses suspensions indépendantes avant et arrière absorbent avec aisance les plus grosses irrégularités du terrain. » Sa garde au sol de 267 mm élargit ses compétences. La semaine, il peut ainsi rouler aisément au-dessus des plantations de fraises et, le week-end, s'aventurer hors des sentiers battus.  

Diesel la semaine et essence le week-end

  Nous décidons de rentrer à l'exploitation d'accueil par les chemins, plus ou moins balisés, de l'Arrageois . Nous n'avions en fait pas vraiment d'autre choix. Le Gator XUV 855D est pour l'instant le seul à avoir reçu l'homologation tracteur agricole l'autorisant à circuler en toute légalité à une vitesse maximale de 40 km/h. John Deere annonce cependant travailler sur la certification routière de la version essence. Cette dernière, dénuée de bride de vitesse maximale, atteint près de 70 km/h. Son trois-cylindres de 50 chevaux, vif et à la sonorité envoûtante, transforme en un coup de gaz cet utilitaire en un véritable jouet. L'engin survole les chemins mais ses quatre freins à disques restent à l'affût pour ralentir les ardeurs d'un pilote amateur. Le 855D, plus lent et au caractère nettement moins trempé, est rapidement distancé mais ne s'avoue pas pour autant vaincu quand débutent les épreuves de franchissement. Son moteur travaillant à plus bas régime offre une réponse plus appropriée lors de l'ascension de talus par exemple. « Le diesel présente également l'intérêt d'utiliser le même carburant que les tracteurs de la ferme », rappelle Florent Chatelain . Rares ont été les situations ayant nécessité l'enclenchement, via un interrupteur électrique, du pont avant. Les Gator, certes bien chaussés, disposent également d'un blocage manuel du différentiel arrière et d'un module à glissement limité à l'avant. La boue, les ornières et les talus rencontrés n'ont cependant jamais été à la hauteur pour mettre ces véhicules en grande difficulté. L'heure fatidique de la fin des essais approche. Place au lavage. Si cette étape est bien moins passionnante que la conduite, elle est néanmoins facilitée par la présence d'orifices d'évacuations de l'eau au niveau du plancher, sur le tableau de bord et même dans les sièges. Le Gator XUV, qu'il soit motorisé par un bloc à essence ou diesel, n'est certes pas bon marché. La longue liste des options permettant à chacun de l'adapter au mieux à son usage et à ses goûts n'arrange en rien l'affaire. Pourtant, son intérêt sur une exploitation de grande culture, de maraîchage ou d'arboriculture n'est plus à démontrer.      

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Pneumatiques

Un pneu polyvalent haut de gamme chez Bridgestone

Agritechnica 2019

Palmarès des médailles

Moissonneuse-batteuse

Une application New Holland pour votre moissonneuse-batteuse

Tracteur

Une nouvelle mouture du Kubota M7

Semis

Deux opérations en une avec le combiné de semis Kverneland e-drill

Tracteur

Des John Deere 6M compacts et maniables

Manutention

Avant 860i, un valet de ferme polyvalent

Coupleur hydraulique

Fliegl révolutionne l’attelage des outils grâce au F-Con

Pulvérisateur traîné d'occasion

Evrard Météor : Sixème du nom