Publi-rédactionnel vidéoElicit Plant BEST-a Maïs : la solution pour réduire le stress hydrique du maïs

Elicit Plant BEST-a Maïs : la solution pour réduire le stress hydrique du maïs
(©LaFactory)

Comment sécuriser son rendement en maïs dans un contexte de sécheresse ? C’est la question que se posent beaucoup d’agriculteurs après cet été difficile. La jeune société Elicit Plant propose, depuis 2021, le BEST-a Maïs, un biostimulant qui réduit les besoins en eau de la plante. Son efficacité s’est fait remarquer cette année.

Aucun agriculteur français n’a envie de revivre un été comparable à celui de 2022. Pourtant les prévisionnistes sont formels : l’intensité et la fréquence des canicules seront de plus en plus importantes dans les années à venir. Le phénomène a d’ailleurs déjà commencé puisque les longues périodes sans pluies et les épisodes de chaleurs sont devenus nettement plus fréquents sur les vingt dernières années, comparé aux décennies précédentes. Dans ce contexte, la société Elicit Plant apporte une réponse concrète aux céréaliers et éleveurs qui s’interrogent sur les solutions à déployer pour maintenir la pérennité de leurs exploitations. Cette jeune entreprise de l’Agri-Biotech a été fondée en 2017 sur un projet ambitieux : créer une innovation de rupture pour sécuriser les rendements en cas de stress hydrique. Et cela fonctionne ! Après quatre années de recherche et développement, l’entreprise a obtenu en 2021 une autorisation de mise en marché (AMM) de la part de l’Anses, l’autorité en charge de l’homologation des matières actives. Ce produit, vendu sous le nom de BEST-a Maïs, fait partie de la famille des biostimulants et possède une origine végétale, naturelle et non chimique.

Une économie en eau de 15 à 20 %

Efficace en parcelles irriguées ou sèches

L’efficacité est prouvée sur des parcelles irriguées comme en culture sèche. Concrètement, pour les irrigants cela signifie la possibilité d’allonger les intervalles entre chaque passage d’eau et de gagner deux tours par saison. Pour les autres agriculteurs, notamment les éleveurs, l’abaissement des besoins en eau sécurise la culture et consolide le niveau de production. Le protocole d’application est simple : une seule pulvérisation foliaire, à une dose de 1 L/ha, effectuée entre les stades 8-10 feuilles et 12 feuilles au maximum protège le maïs jusqu’en fin de cycle.

Aymeric Molin, qui est également agriculteur, est attaché à apporter des résultats concrets et faire comprendre la bonne utilisation du produit pour une efficacité optimale.

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Salon Sima 2022

Les 36 nominés retenus aux Sima Innovation Awards 2022

Foires et salon

Le Space a retrouvé son public

Transport

La Campagne RPC24 : le porte caisson surbaissé

Salons de rentrée

Météo clémente à Innov-Agri