YoungtimersTracteurs Case IH Magnum : 30 ans et ça tire toujours

Tracteurs Case IH Magnum : 30 ans et ça tire toujours

En octobre 1989, quand les Magnum arrivent sur le territoire français, Case International a pour ambition de prendre une part du marché de la grande puissance. Avec ses quatre nouveaux modèles, il vise son concurrent direct, John Deere, et ses séries 50 (1982) et 55 (1989). Alors, les graphistes immortalisent rapidement la scène représentant un 357 Magnum tirant sur un cerf bondissant !

Pour Case-IH, le lancement des Magnum permet à la marque de mettre un pied dans le marché des tracteurs de plus de 150 ch. Jusqu’alors, le 1455 XL (145 ch) défendait plutôt bien le haut de la gamme inférieure (moins de 150 ch) mais, rien de plus… ni de mieux ! Pas de transmission powershift, par exemple, et un débit d’huile de seulement 56 L/min.

Les agriculteurs attendaient depuis quelques années déjà une succession innovante, et ils vont être plutôt bien servis. Sauf qu’en traversant l’Atlantique, les tracteurs Magnum auront oublié de répondre à quelques attentes majeures du marché européen… comme une capacité suffisante du relevage. Sur ce dernier, l’absence de commandes extérieures constitue également une erreur du service marketing ou encore un oubli des ingénieurs américains chargés de fabriquer un tracteur agricole pour l’Europe.

Le marché des grandes puissances à conquérir

Mettons de côté (pour l’instant) ces manques et énumérons plutôt les valeurs de ces Magnum. Ils sont quatre à entrer en octobre 1989 sur nos terres : le 7110 (155 ch), le 7120 (180 ch), le 7130 (205 ch) et le 7140 (230 ch). Face à eux, le John Deere 4255 développe 144 ch, le 4455, 160 ch, le 4755, 190 ch et le 4955, 228 ch. Les tracteurs Case-IH Magnum sont donc bien positionnés pour être toujours un peu plus puissants que leurs adversaires. Le maintien du 1455 XL permet aussi de proposer deux types de tracteurs dans le créneau voisin de 150 ch.

En 1989, seules deux marques sont présentes sur le marché des 190 à 230 ch : John Deere et Case-IH. Dans les 170 à 190 ch, les concurrents du Magnum 7120 sont le Fiatagri 180-90, le MF 3680, le Fendt 615 et le Ford TW35. Enfin, dans les 155 à 170 ch, le Magnum 7110 rencontre beaucoup plus de concurrents : le Ford TW25, le MF 3650, le Fiatagri 160-90, le John Deere 4455, le Fendt 614, le SLH (Galaxy, R1706 et H6170), le Steyr 8180A Ursus 1614 et l’Avto 9150. Cet état des lieux révèle l’existence sur le terrain de modèles vieillissants (Ford TW), mais aussi de solutions modernes (SLH) et de produits de référence (Fendt).

Un tracteur lourd

L’attaque de Case-IH sur ce marché des « gros » tracteurs s’opère à l’aide d’engins lourds – 7,5 à 8 t –, de grosse cylindrée – 8,3 L, contre 7,6 L sur les quatre modèles John Deere. Le constructeur arrive aussi avec une transmission full powershift à dix-huit rapports avant et quatre arrière (contre quinze avant et quatre arrière pour celle de John Deere). Le confort transparaît avec une cabine à cinq montants à une seule porte d’accès (comme sur la SG2), mais avec un conduit d’échappement longeant son support droit. 

Avec des capacités de relevage de seulement 6,65 t (7110 et 7120) et 7,1 t (7130 et 7140), les Magnum manquaient véritablement de jus. Comparativement, John Deere proposait une tonne de mieux sur ses deux plus gros modèles, tout comme Massey-Ferguson sur ses plus petits (3650 et 3680). Au début de sa commercialisation, le 7110 pouvait montrer des difficultés à soulever une charrue cinq corps ! Un peu plus tard, le point d’ancrage du troisième point a été modifié et les vérins sont passés d’un diamètre de 50 mm à un de 55 mm. Électronique, le relevage pouvait aussi se révéler capricieux au niveau des capteurs d’effort. Enfin, les commandes extérieures ne sont apparues qu’en 1991.

Toujours à propos de l’attelage, ajoutons que le piton des premiers tracteurs était très bas… « 10 cm en dessous de celui d’un Renault 133-14 », relevait un des premiers propriétaires de 7110.

Une transmission bruyante

La transmission a surpris plus d’un acheteur de Magnum. Au passage des « gammes » entre la sixième et la septième vitesse, ainsi qu’entre la douzième et la treizième, trois packs d’embrayages sont sollicités d’un seul coup, d’où des changements un peu brutaux accompagnés de bruits étranges… Pascal Prot, utilisateur de deux Magnum depuis trente ans, se souvient que ses amis lui disaient que ça ne durerait pas bien longtemps dans cette « boîte ». Et pourtant, après plus de 10 00 heures, ça fonctionne toujours et sans avoir investi un centime de réparation !

À l’époque de leur acquisition, ces deux Magnum ont remplacé trois 1455 sur l’exploitation marnaise de Dommartin-Lettrée. Au début, ils effectuaient du labour et du déchaumage. Avec l’âge, ils sont progressivement devenus des tracteurs de transport. Les deux 7110 tirent des bennes de 25 t, des plateaux à palox pour les pommes de terre, voire un container à lisier. Pascal Prot reconnaît que s’ils n’ont jamais été exceptionnels pour les travaux au relevage, ils se défendent bien aux opérations de traction. L’un des deux a délivré 182 ch à la prise de force lors d’un passage au banc d’essai, au lieu des 133,9 ch indiqués sur le bon de commande !

« Certes, ce ne sont pas des modèles économes en carburant, mais à leur époque, ce critère était moins important qu’aujourd’hui »,

précise leur propriétaire. Il se souvient qu’au début, il n’y avait que dix-sept rapports pour une limitation à 25 km/h. Ensuite, la dix-huitième vitesse a été libérée pour rouler à 30 km/h.

Sur l’exploitation, les deux Magnum sont toujours utiles. Ils ne font chacun que 200 heures par an, mais ils seraient difficilement remplaçables pour le même coût horaire !

Case-IH

Magnum 7110

Magnum 7120

Magnum 7130

Magnum 7140

Cylindrée (cm3)

8 300

8 300

8 300

8 300

Puissance (kW/ch)

114/155

132/180

150/205

170/230

Régime nominal (tr/min)

2 200

2 200

2 200

2 200

Couple maximal (daN.m)

-

74,4

83,8

95

Régime de couple maximal (tr/min)

1 500

1 500

1 500

1 500

Réserve de coupe (%)

29

26

26

26

Nombre de vitesses (Av/Ar)

18/4

18/4

18/4

18/4

Type de transmission

PS

PS

PS

PS

Capacité de levage (kg)

6 652

6 652

7 130

7 130

Débit hydraulique (L/min)

110

110

110

110

Pression

180

180

180

180

Prise de force 1000 tr/min à…

2 200

2 200

2 200

2 200

Puissance maximale à la pdf (ch)

133.9

157.3

181.3

211.5

Enclenchement du pont avant

Embrayage

Embrayage

Embrayage

Embrayage

Pneus avt

16.9R28

16.9R28

16.9R30

16.9R30

Pneus arr.

20.8R38

20.8R38

20.8R42

20.8R42

Poids (kg)

7 502

7 810

7 956

8 055

PS = Powershift

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Miniatures

Une offre Siku pour tout les goûts

Agritechnica 2019 - Récolte

Case IH presse des balles de 500 kg

Agritechnica 2019 - Tracteur

Le Case IH Puma Stage V s'offre un design innovant

Agritechnica 2019 - Avant première

Ce qu'il ne faut pas manquer à Agritechnica

Composants

CNH Industrial achète son fournisseur de chenilles

Travail du sol, semis

CNH Industrial achète K-Line Ag

Passion

Du moiss'batt cross avec Cerise

Découverte

L’asperge, un légume sans égal

Miniatures

Schuco présente le Deutz-Fahr 9340 TTV Warrior