PulvérisationBerthoud Sniper : Le pulvérisateur tireur des litres

Berthoud Sniper : Le pulvérisateur tireur des litres

La ferme de José Godineau, en Maine-et-Loire, accueillait en mai la présentation du nouveau mode de pulvérisation Berthoud Sniper. Après trois ans d’épreuves sur l’exploitation céréalière, la technologie de traitement ultralocalisé est éprouvée et commercialisée. Le constructeur annonce pouvoir atteindre une réduction de 50 % de désherbant effectif sans pénaliser l’efficacité.

La pulvérisation ultralocalisée a longtemps été cantonnée à un désherbage total sur chaume nu. Elle s’identifiait par les taches de glyphosate présentes dans les grandes plaines céréalières extensives où cet herbicide était majoritairement appliqué. Avec la technologie Sniper, les pulvérisateurs automoteurs et traînés Berthoud sont capables de réaliser ce type de détection (vert sur marron) mais également d’appliquer une dose uniquement lorsque la culture développée possède des zones ou pieds d’adventices. Le taux de salissement détecté déterminera ainsi la réduction de dose de désherbant escomptée. Selon l’agriculteur testeur, c’est aussi la stabilité de la taille des gouttes par le SprayTronic (porte-buses à impulsion PWM) qui garantit une qualité de pulvérisation sans dérive.

Lorsque le traitement est réalisé sur une parcelle relativement sale ou avec un produit à mode d’action également racinaire, une dose de fond de désherbant est appliquée sur la totalité de la parcelle, en même temps que l’application ultralocalisée. Seules les zones les plus infestées reçoivent une pleine dose préalablement paramétrée. José Godineau assure ainsi avoir économisé 90 % de désherbant ce printemps sur certaines parcelles de maïs infestées de renouée liseron, par exemple. Par ailleurs, l’utilisateur testeur insiste sur l’importance de la définition du calibre de buse utilisée afin de correspondre à la plage de vitesse maximale souhaitée. « Même si la dose globale à la parcelle diminue, la qualité de couverture sur la cible est augmentée, précise-t-il. Je n’ai jamais autant sécurisé l’efficacité des désherbages. »

Des technologies franco-françaises

La société Carbon Bee équipe les pulvérisateurs Berthoud de capteurs multispectraux. Ces caméras utilisent notamment les infrarouges pour effectuer une notation de biomasse ou déceler une mauvaise herbe dans une culture développée (vert sur vert). La plage de lumière détectée qui s’étend jusqu’aux ultraviolets assure une identification des plantes aussi bien par leur couleur que par leur texture. Les algorithmes des calculateurs ont été utilisés à ce jour sur plus de 10 000 ha d’espèces cultivées différentes (maïs, blé, colza, betterave, tournesol…) et continuent leur apprentissage pour améliorer la finesse de détection. Les limites d’application dépendent de la luminosité nécessaire aux caméras. Ainsi, les traitements de nuit ne sont plus possibles sur la version actuelle. La technologie Berthoud Sniper implique d’investir dans une circulation continue afin de maintenir une pression d’attente constante aux porte-buses. La réactivité des modèles à impulsion SprayTronic est permise par une fréquence pouvant atteindre 20 ouvertures par seconde. 

 

Pour assurer une répartition optimale sur les taches visées, l’automatisme de hauteur de rampe est également requis. La pulvérisation par spots ou taches ouvre de larges horizons sur l’amélioration des pratiques de désherbage dès aujourd’hui et pour les autres produits à l’avenir. Le terminal du pulvérisateur peut exporter les cartographies d’application afin d’analyser les zones les plus sales. À l’inverse, il peut recevoir une consigne de modulation pour l’application de fongicide ou de fertilisation liquide. Néanmoins, l’utilisateur devra également apprendre à réadapter la quantité de bouillie à préparer en fonction du taux de surface à traiter réellement. Le retour à une solution d’injection directe ne serait-il pas, dans ce cas, une étape supplémentaire pour faciliter la gestion des effluents ?

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Devès

Des portes-caissons bien commandés

Bois de chauffage
Bâtiment d'élevage
Pailleuses

Le Teagle Telehawk ne craindra pas le foin

Remorques mélangeuses

Silofarmer à l’aise sur la route

Presses à balles rondes
Tracteur

Les Deutz-Fahr 4E et 5D Keyline passent en Stage V

Pneumatiques agricoles

BKT en transport intensif

Semoirs monograines