Contenu réservé aux abonnés

Dossier : Valorisation des fourragesSéchage en grange : notre foin a une valeur énergétique de 0,82 / kg MS

Pour éviter que les rayons du soleil et de la lune ne blanchissent le foin, le bâtiment de stockage ne dispose d’aucun panneau translucide.
Pour éviter que les rayons du soleil et de la lune ne blanchissent le foin, le bâtiment de stockage ne dispose d’aucun panneau translucide. (©H.E.)

Afin de conserver un maximum d’énergie disponible dans l’herbe des prairies, le Gaec de l’Aurore, installé à Reugney, dans le Doubs, utilise un séchage en grange dopé par plusieurs techniques. L’air insufflé à travers les quatre cellules est réchauffé par un capteur solaire sous le toit et par le moteur de la méthanisation. En cas de mauvais temps, le déshumidificateur abaisse l’hygrométrie de l’air pour un séchage optimal 24 heures sur 24. La valeur nutritive du fourrage ainsi obtenu permet aux associés de baisser les charges liées aux aliments concentrés.

Jérémie Masson, associé au sein du Gaec de l’Aurore (Doubs), apprécie les performances du séchage en grange permettant d’abaisser de 400 kg les charges liées aux aliments concentrés, lesquelles passent de 1 800 à 1 400 kg/VL/an.

Implanté à Reugney, dans le Doubs, à 700 m d'altitude, le Gaec de l’Aurore compte quatre associés et un salarié. Il exploite 215 ha de surface agricole utile, dont 150 ha destinés à la fauche de l’herbe, 10 ha à la luzerne, le tout récolté sur trois ou quatre coupes selon les années. Le Gaec produit 950 000 L de lait à comté et 190 kWhél d'électricité avec la méthanisation en cogénération. Il dispose d’une serre de 800 m2 chauffée par la récupération d’énergie de la méthanisation pour la production de légumes en vente directe. En AOC Comté, seuls le foin et le regain sont admis comme aliments de base pour la ration des 120 vaches laitières.

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Dossier : Energies renouvelables
Réglementation
Dossier énergies renouvelables
ETA Alexandre
Management
Dossier énergies renouvelables
Dossier : Valorisation des fourrages
Chantier d'épandage

Capteur NIR : un apport homogène des unités fertilisantes