Contenu réservé aux abonnés

ManagerSARL Lechevestrier Environnement: quand l’entrepreneuriat se conjugue au féminin

Karen Lechevestrier mise sur l’écoute et la confiance pour mener à bien l’entreprise qu’elle conduit en cogérance avec son cousin Aurélien Lechevestrier.
Karen Lechevestrier mise sur l’écoute et la confiance pour mener à bien l’entreprise qu’elle conduit en cogérance avec son cousin Aurélien Lechevestrier. (©C.G.)

Pour Karen Lechevestrier, cogérante de la société d'entretien du paysage Lechevestrier Environnement, être une femme est un atout plus qu’un frein pour conduire son entreprise. Favoriser les échanges, être à l’écoute sont des qualités dont elle fait preuve et qui contribuent au bon fonctionnement des activités.

Depuis 2016, Karen Lechevestrier dirige, en cogérance avec son cousin Aurélien Lechevestrier, l’entreprise d’entretien du paysage Lechevestrier Environnement, créée par son père en 1993. Avec leurs quatre salariés, tous deux proposent des prestations d’entretien du paysage et de broyage de bois à destination d’agriculteurs, de particuliers, de collectivités locales, d’entreprises et de paysagistes. Avec un BTS agroalimentaire en poche, suivi d'une licence en communication et d'un master en management des entreprises, Karen Lechevestrier n'est pas prédestinée à suivre les traces de son père, mais le destin en décide autrement. Ses expériences dans d’autres secteurs d’activité lui donnent le goût d’entreprendre et une soif de liberté. Elle entre dans l’entreprise en tant que salariée en 2015 puis en prend les rênes un an plus tard. Il s’agit d’un véritable défi à relever. La jeune femme et son cousin sont complémentaires, elle prend en charge les tâches administratives, lui est axé sur la conduite des matériels et la technique.

« Je partais dans un secteur d’activité que je ne maîtrisais pas. J’ai ainsi consacré une année complète à m’informer et me former. Je suis allée régulièrement sur le terrain pour visualiser le travail des salariés. Cela m’a permis de mieux comprendre le métier, d’être plus crédible auprès de nos clients, d’évaluer le temps passé et d’identifier les contraintes inhérentes à chaque chantier. J’ai également passé la capacité de transport pour mieux organiser nos chantiers de broyage de bois et développer cette prestation », souligne Karen Lechevestrier.
Les deux broyeurs à plaquettes Eschlböck disposent de plusieurs grilles générant des copeaux de sections différentes adaptés à divers débouchés.
(© C.G.)

Savoir s’imposer

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Stockage de céréales à la ferme
Publi-rédactionnel

Agriproled.fr c’est quoi ?

Prestations de maintenance à l'ETA
Prestations de maintenance à l'ETA
Comment bien financer son matériel ?
Chantier de récolte - ETA Denis Giffard
Comment bien financer son matériel ?
Robotisation