Concessionnaires agricolesUne année correcte malgré tout

Une année correcte malgré tout
(©R. Serai)

L'activité des concessionnaires s'est un peu repliée au second semestre, mais la profession estime qu'elle termine plutôt bien l'année.

Les concessionnaires se souviendront longtemps des mesures qu’il aura fallu prendre dans l’urgence pour maintenir l’activité, surtout durant le premier confinement.  Au moment de dresser le bilan de cette année pour le moins atypique, ceux qui distribuent du matériel agricole font majoritairement état d’une année sauvée grâce à un rattrapage dès que l’activité est redevenue normale. Naturellement, des disparités existent selon les régions et les productions. Le secteur viti-vinicole est resté particulièrement éprouvé. Avec des récoltes plutôt moyennes, les grandes cultures n’ont pas eu leur dynamisme habituel après la moisson. Enfin, le secteur des espaces verts n’a pas pu compenser le manque à gagner lié à la fermeture des magasins pendant le premier confinement.
Ces observations émanent de l’enquête que le Sedima a menée entre le 25 septembre et le 12 octobre auprès de ses adhérents. Les indicateurs d’activité pour le premier semestre sont plutôt verts. 43% des concessionnaires ayant répondu mentionnent une hausse (+3%) des ventes de matériels neufs. 19% parlent d’une stabilité. Ils sont 47% à indiquer que l’occasion s’est bien vendue (+10%). Cette activité a été stable chez 30% d’entre eux. Le magasin et l’atelier ont été les grands gagnants, toujours au premier semestre. 61% des concessionnaires confirment une hausse conséquente (+10%) des ventes de pièces au magasin. 20% indiquent une stabilité. Quant aux prestations à l’atelier, elles ont progressé (+9%) pour 54% des distributeurs et ont été stables chez 24% d’entre eux.
Plus dans le détail, le Sedima précise que les commandes en neuf ont plutôt été soutenues par le matériel d’accompagnement (+5 à 6%). Toujours selon l’enquête, les ventes de tracteurs et d’automoteurs ont été stables, entre -1,5 et +1,5%. En occasion, l’enquête révèle une demande conséquente en tracteurs et matériels d’accompagnement (+8 à +10%) et une croissance modérée pour les automoteurs (+3%).
Le second semestre a en revanche été moins porteur. 48% des concessionnaires ayant répondu à l’enquête du Sedima évoquent une baisse (-5%) des ventes de matériels neufs, et 29% une stabilité. En occasion, ils sont une majorité (44%) à avoir constaté une stabilité et 35% à ressentir une légère hausse (+1%). Le chiffre d’affaires généré par les ventes de pièces en magasin a été stable chez la moitié des concessionnaires et en hausse (4%) chez 36% d’entre eux. Période plus calme également pour les prestations à l’atelier. 54% des concessionnaires les jugent stables au second semestre et 35% font état d’une petite hausse (+2%).
En neuf, ce second semestre a été dans le rouge pour toutes les catégories de matériels : -9% pour les automoteurs, -6% pour les tracteurs, -2% pour les matériels d’accompagnement. En occasion, seuls les tracteurs ont un peu tiré leur épingle du jeu (+3%). Automoteurs et matériels d’accompagnement reculent respectivement de 3 et de 1%.
En analysant les résultats par secteur d’activité, l’enquête du Sedima montre que les disparités ont été de mise tout au long de l’année. En neuf, les investissements des grandes cultures étaient en progression de 5% au premier semestre. Ils se sont repliés de 8% durant la deuxième partie de l’année. La polyculture-élevage est restée stable : -1% au premier semestre, +1% au second. La vitiviniculture avait dejà mal commencé l’année : -6% au premier semestre. Elle n’a pas relevé la tête au second : -10%.
En occasion, grandes cultures et polyculture-élevage étaient au coude à coude au premier semestre, avec respectivement 9 et 10% de croissance. Les grandes cultures ont lâché l’affaire au second semestre (-2%), tandis que la polyculture-élevage a maintenu un petit courant d’affaires (+3%). Calme presque plat en revanche pour le secteur vini-viticole. L’activité a progressé de 1% au premier semestre et de… 2% au second.        

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Travail du sol

Dalbo Le rouleau autoporteur sur mesure

Evénement

Quatre pavillons pour Claas à l’Agritechnica

Pièces et équipements

Denis : La trémie mobile jusqu’à 14 t/h

Carburants alternatifs

JCB mise sur l’hydrogène

Moissonneuse-batteuse

Le désherbage commence à la moisson

broyage de pierres

Kirpy : l’entretien du broyeur BPS 250 simplifié

Nominations

Un Américain et un globe-trotter à la tête de Case IH

Matériel de récolte

Ropa : Une automotrice qui s’aligne à sa grande sœur

Tama

Des ficelles mieux recyclées