Contenu réservé aux abonnés

Essai utilitairePolaris Ranger Diesel, le baroudeur des champs

Polaris Ranger Diesel, le baroudeur des champs
(©Polaris/H.E.)

Cette mouture 2019 du Polaris Ranger, en version diesel, se veut plus confortable et plus puissante. Pour la motorisation de son SSV (side-by-side vehicle), le constructeur américain fait appel au Japonais Kubota, qui équipe le véhicule d’un trois-cylindres de 24,8 ch. Des chemins forestiers escarpés et boueux, au nord de l’Angleterre, nous ont permis d’apprécier, le temps d’une journée, les capacités de franchissement de ce véritable engin tout-terrain.

Permettre des déplacements sur l’exploitation agricole partout et par tout temps, sans craindre de rayer la carrosserie, telle est la faculté du Ranger de Polaris. S'il est peut-être prétentieux de dire qu’il passe partout, le SSV (side-by-side vehicle) du constructeur américain s’en rapproche néanmoins ! J’ai eu l’occasion d'en prendre les commandes sur des chemins forestiers escarpés, humides et boueux. Sincèrement, ce véhicule grimpe aux arbres. Le constructeur nous avait donné rendez-vous au nord de l’Angleterre, sur une exploitation agricole située au bord du lac Windermere.

836

Vous avez lu 10% de l'article

Vous devez vous abonner pour lire cet article en entier.

Ou testez gratuitement l'offre numérique complète du site Matériel Agricole pendant 2 mois*

*Offre sans engagement

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Magazine

Matériel Agricole n°267, il "arrive"

Publi-rédactionnel

Linux, Nokia puis Valtra… la Finlande a encore de l’avance sur les technologies

Clôture électrique

Les électrificateurs Patura gagnent en performance

Semis et travail du sol

Horsch reconstruit son réseau belge

Tracteur

John Deere 6M : la variation continue sur l'accoudoir

Transport

Une benne TP Krampe plus résistante

Moissonneuse-batteuse

Vidéo : nouvelle Claas Lexion 2020 !

Immatriculations

Équipements d'élevage : les volumes immatriculés en 2019

Épandage du lisier

Agronic équipe les tonnes à lisier en rétrofit