Contenu réservé aux abonnés

Essai utilitaireLe Ford Ranger Raptor, un utilitaire hors-norme

La déclinaison Raptor du Ranger correspond à la version haute performance du pick-up Ford.
La déclinaison Raptor du Ranger correspond à la version haute performance du pick-up Ford.

Leader de sa catégorie depuis plusieurs années sur le Vieux Continent, le pick-up Ford Ranger a été renouvelé à la rentrée dernière. Si de l’extérieur les modifications ne sautent pas aux yeux, le constructeur américain a revu l’offre moteur ainsi que les équipements d’assistance à la conduite. Il a convié la rédaction sur le circuit de La Ferté-Gaucher (Seine-et-Marne) pour tester, à bord de la version sportive Raptor, les différentes nouveautés. Attention, vos tours de plaine risquent de durer moins longtemps !

Un immense logo Ford sur la calandre, des élargisseurs d’ailes, des boucliers découpés pour améliorer les angles d’attaque et de fuite, un sticker Raptor de chaque côté de la benne… pas de doute, il s’agit bien de la version bodybuildée du pick-up Ranger que nous nous apprêtons à essayer sur le circuit tout-terrain de La Ferté-Gaucher (Seine-et-Marne) au cours d’une journée pluvieuse d’octobre. Si le véhicule reprend l’appellation de la version sportive du pick-up F-150, une différence de taille se cache sous le capot. Ici, point de V6 essence. Ford équipe son Ranger Raptor d’un quatre-cylindres turbo diesel. Ce deux-litres est désormais l’unique possibilité de moteur sur toute la gamme Ranger. Il développe 130, 170 ou 213 ch, selon les modèles et les finitions. La déclinaison Raptor profite bien entendu de la version la plus puissante. Cette dernière s’associe uniquement à la boîte de vitesses automatique à dix rapports. Ce mariage entre moteur et transmission fonctionne à merveille sur la route, en conduite aussi bien normale que sportive. Lors des ateliers de franchissement, le véhicule ne souffre d’aucun reproche. Le quatre-cylindres dispose d’un couple important à bas régime permettant de passer les obstacles sur un filet de gaz.

Le Ford Ranger Raptor est dans son élément dès que le terrain se complique, comme ici avec des croisements de ponts.
1112

Vous avez lu 20% de l'article

Vous devez vous abonner pour lire cet article en entier.

Ou testez gratuitement l'offre numérique complète du site Matériel Agricole pendant 2 mois*

*Offre sans engagement

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Récolte des fourrages

Le Kuhn GA 8830 ratisse large

Manutentution
Travail du sol

Un déchaumeur à quatre rangées de disques indépendants

Semis

Le Montana de Mascar sème de 4 à 6 m

Tracteur

L'Axion 900 de Claas plus fort et plus intelligent

Tracteur

Vidéo : Essai du John Deere 8R370

Essai mélangeuse

Siloking Selfline 4.0 : Elle se pilote (presque) toute seule

Tracteur

Le Fendt 1100 Vario MT reçoit un moteur MAN

Six-cylindres de plus de 8 L

Le trio de tête se détache