Contenu réservé aux abonnés

Essai tracteurDeutz-Fahr 7250 TTV Warrior : un guerrier mature

Au champ, le 7250 TTV Warrior évoluait à 14 km/h avec le déchaumeur à disques indépendants Joker RT de 6 m.
Au champ, le 7250 TTV Warrior évoluait à 14 km/h avec le déchaumeur à disques indépendants Joker RT de 6 m. (©T.G)

Lancée en 2016, la deuxième génération de la série 7 de Deutz-Fahr a profité il y a quelques mois de la mise à jour de son moteur pour passer à la Stage V. J’ai pu prendre en main un modèle 7250 TTV de 246 ch, en finition Warrior, dans les plaines de la Beauce. Les quelques heures à son volant ont été l’occasion de le voir à l’œuvre au transport et lors de travaux de déchaumage.

Avec son design acéré et sa couleur noir brillant spécifique, le Deutz-Fahr 7250 TTV Warrior attire les regards. Assemblé dans l’usine allemande de Lauingen, ce tracteur de 246 ch est le plus puissant des deux modèles de la série 7. J’ai pris la direction de la Beauce pour trouver un terrain propice à l’essai de ce modèle de grande culture. Le rendez-vous est donné à Autruy-sur-Juine, dans le Loiret, non loin du site du salon Innov-Agri, sur l’exploitation céréalière de Jacky Brosse. Au programme : présentation du tracteur par le chef produit, passage au banc de puissance, parcours routier et déchaumage. Après un rapide tour sur la route pour faire chauffer la mécanique, la bête se prépare à gonfler les muscles lors de son passage au banc. Son six-cylindres Deutz AG de 6,1 L révèle une puissance maximale de 226 ch OCDE à la prise de force. La mesure de puissance est l’occasion de vérifier le niveau sonore en cabine. Ce dernier se révèle très correct, avec des valeurs dans la moyenne de la catégorie, compte tenu, surtout, de l’ancienneté de l'habitacle. Un tour du propriétaire permet de mettre en évidence l’absence de lacunes importantes sur le tracteur. Les différents accès aux éléments d’entretien ne présentent pas d'obstacles particuliers. Le filtre à air et les échangeurs placés à l’avant du compartiment moteur se révèlent aisément accessibles. La vérification de la jauge de niveau d’huile ne nécessitant pas l'ouverture des capots s'avère facilitée. Après ces constats, direction la cabine pour atteler la remorque utilisée pour le parcours routier. Malgré ses nombreux écrans et son joystick facile à prendre en main, l'habitacle cache difficilement le poids des années avec, en particulier, une impression d’espace limité. La visibilité sur le piton n’est pas un point fort du tracteur, comme souvent sur les modèles de cette puissance. Le constructeur a fait le choix d’utiliser des codes couleur pour repérer les différentes touches présentes sur l’accoudoir ou le panneau latéral. Cette conception facilite la prise en main du tracteur, surtout pour le non-initié à la marque que je suis. Le siège en cuir, chauffé et ventilé, apparaît confortable. Le terminal iMonitor, avec sa diagonale de 12”, regroupe l’ensemble des informations et paramétrages du tracteur. En parallèle, un rappel des données de la transmission et des distributeurs hydrauliques prend place dans le montant avant droit de cabine, en plus de l’afficheur situé derrière le volant.

Lors du transport, le Deutz-Fahr 7250 TTV a dévoilé des performances et des prestations sans reproche.

Une consommation dans la moyenne

1069

Vous avez lu 39 % de l'article

Vous devez vous abonner pour lire cet article en entier.

Ou

Profitez de Matériel Agricole en intégralité et gratuitement pendant 1 mois ! 

*Offre sans engagement

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Essai chargeuse compacte
Essai épandage

Essai épandeur à fumier Fliegl KDS 270 Muck Control : un travail de précision

Réseau Deutz-Fahr

Taveau s’installe dans la Somme

2021

Pas de salon pour SDF

Faucheuse conditionneuse d'occasion
Essai tracteur
Essai tracteur
Essai tracteur
Prise en main