Contenu réservé aux abonnés

EssaiSemoir monograine Amazone Precea : dévoreur d'hectares

Semoir monograine Amazone Precea : dévoreur d'hectares

Amazone n’est pas un petit nouveau sur le segment de marché des semoirs monograines à haute vitesse, de l’ordre de 15 km/h. Son EDX avait même été récompensé d’une médaille à l’Agritechnica, voilà une dizaine d’années. Le constructeur revient avec le Precea, qui reprend certains éléments de son aîné mais offre une conception plus simple et plus compacte. Nous avons profité d’une journée printanière pour faire sa connaissance, lors d’une démonstration organisée dans les Yvelines.

Plus simple de conception et plus compact que l’EDX, le semoir monograine Precea d’Amazone reprend néanmoins certains composants de son aîné.

Semer du maïs, de la betterave, du tournesol ou du colza à 15 km/h tout en garantissant la régularité d’espacement entre graines et la profondeur de semis, Amazone semble déjà savoir le faire depuis quelques années grâce à son semoir de précision à trémie centralisée EDX. Avec le nouveau semoir monograine Precea, le constructeur allemand revient sur le devant de la scène et propose un modèle plus simple, plus compact, doté de trémies indépendantes. Sur ce marché du semis de précision à grande vitesse, la concurrence s’organise avec, notamment, Väderstad, Horsch ou encore Maschio-Gaspardo. L’enjeu est de taille : distribuer avec régularité un grand flux de semences : 24 graines par seconde lors d’un semis à 10 km/h de 90 000 pieds/ha à 75 cm d’écartement. Tous les semoirs de cette catégorie apportent une réponse aux principaux facteurs limitant la vitesse d’avancement que sont le poids de l’élément semeur, la capacité de la distribution et le mode de transport de la graine. L’élément du Precea d’Amazone pèse, à vide, 120 kg. Une masse supplémentaire de 95 kg peut être appliquée grâce aux ressorts intégrés aux parallélogrammes, voire 230 kg avec un système hydraulique optionnel. De plus, le Precea possède, en option, un système original de report de charge qui, via un système de bras de levier, répercute la pression de vérins hydrauliques s’appuyant sous les bras de relevage du tracteur. Le constructeur promet ainsi pouvoir reporter jusqu’à 600 kg du poids du tracteur sur le châssis du semoir.

L’élément semeur du Precea d’Amazone pèse, à lui seul, 120 kg. Une masse supplémentaire de 95 kg peut être appliquée grâce aux ressorts intégrés aux parallélogrammes, voire 230 kg avec un système à commande hydraulique et la correction automatique SmartForce.
Un original système de report de charge, via un système de bras de levier, répercute la pression de vérins hydrauliques s’appuyant sous les bras de relevage du tracteur, par l’intermédiaire de roulettes en téflon.

La chambre de sélection en rotation avec le disque

965

Vous avez lu 36 % de l'article

Vous devez vous abonner pour lire cet article en entier.

Ou

Profitez de Matériel Agricole en intégralité et gratuitement pendant 1 mois ! 

*Offre sans engagement

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Semis

Sulky : Des dents aux disques

Semis

Kuhn : Large choix d’éléments

Essai chariots télescopiques

Case IH Farmlift 742 : Sans superflu

Essai tracteur

Essai John Deere 6120M AutoPowr : Boule de nerfs

Essai tracteur

Vidéo essai tracteur Case IH Vestrum 120 CVXDrive

Essai tracteur

Essai John Deere 6120M : le point technique

Dossier - Semis de plantes compagnes
Essai tracteur

Essai John Deere 6120M : Les mesures

Semis

Le semoir pressé de Lemken