Contenu réservé aux abonnés

Essai utilitaires électriques (suite)La recharge : du temps à perdre et à retrouver

La recharge : du temps à perdre et à retrouver
(©U.D.)

Rouler en voiture électrique nécessite d’accepter des temps de charge. L’expérience peut parfois être très sympathique, d’autres fois virer à la crise d’angoisse.

A lire aussi :

 

À l’issue de notre programme d’essais et de mesures de toutes sortes, l’affichage du tableau du Citroën ë-Berlingo annonçait 16 h 15 et une autonomie résiduelle de 55 km. Il était temps pour nous de passer par l’étape recharge sur une borne du réseau EcoCharge77, dans la commune voisine de Monthyon, pour la très raisonnable somme de 2 €. C’était aussi une excellente opportunité d’y abandonner nos véhicules et de terminer dignement la journée en invitant les membres de la famille Bongard qui nous avait accueillis sur le site de son exploitation agricole à partager des rafraîchissements (avec modération). Pour une fois, dans notre activité professionnelle, nous pouvions prendre notre temps, et la parenthèse nous a plutôt enchantés.

Un réseau de bornes commence à se tisser dans les bourgades rurales. Mais leur fonctionnement peut s’avérer capricieux. (©B.S.)

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Essai comparatif utilitaires électriques
Essai comparatif utilitaires électriques
Pulvérisation
Essai utilitaires électriques
Essai comparatif utilitaires électriques
Essai comparatif utilitaires électriques
Essai utilitaires électriques

Essai comparatif utilitaires électriques : la bataille de l'autonomie

Portrait