Contenu réservé aux abonnés

Fiscalité du GNR Les entrepreneurs refusent une nouvelle catégorie de gazole

Gérard Napias, Président de la FNEDT
Gérard Napias, Président de la FNEDT (©FNEDT)

« Arrêtons de complexifier la vie de nos entreprises ». 90 responsables syndicaux représentant les 21 000 entrepreneurs de travaux agricoles et rassemblés en assemblée générale au Mans, ont catégoriquement rejeté la proposition du ministère de l’économie voulant dresser une liste de machines non éligibles au GNR détaxé.

Gérard Napias, le président de la FNEDT (Fédération nationale de des entrepreneurs des territoires) explique que les entreprises de ses adhérents comptent parfois plusieurs dizaines de machines et qu’il lui semblait inconcevable de déterminer au cas par cas le carburant à utiliser. Cette proposition d’amendement à l’article 16 du projet de loi de finance 2020 avait été annoncé par les services de Bercy à l’issue d’une rencontre avec des représentants du CNATP (chambre nationale de l’artisanat, des travaux publics, des paysagistes et des activités annexes). Ces professionnels côtoient en effet fréquemment leurs collègues de l’agricole sur des chantiers de terrassement. Ils s’inquiètent d’un risque de concurrence déloyale avec ceux-ci s'ils ont facilement accès dans leurs entreprises à un gazole agricole moins taxé. L’idée d’une couleur spécifique de gazole pour des engins tels que des pelles avait alors été actée. Mais pour la FNEDT seule l’activité doit déterminer la fiscalité du carburant. Dans la motion adressée au Ministère de l’agriculture et à celui de l’économie et des finances, il affirme que les entreprises qu’il représente respectent les taxes en vigueur et que leur consommation est massivement contrôlée depuis 2012, l’année du passage au gazole pour les chantiers autres qu’agricoles. 

198

Vous avez lu 100% de l'article

Vous devez vous abonner pour lire cet article en entier.

Ou testez gratuitement l'offre numérique complète du site Matériel Agricole pendant 2 mois*

*Offre sans engagement

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Canada

Morris Industries se fait racheter

Formation

Aprodema connecte ses universités

Semis et travail du sol

Horsch reconstruit son réseau belge

Pneumatiques

Continental regroupe toutes ses spécialités

Immatriculations

Équipements d'élevage : les volumes immatriculés en 2019

Enquête Sedima 

Les réseaux attendent la rentrée

Chiffre d’affaires 

DeLaval stable

Royaume-Uni, Irlande

Le réseau Case IH distribuera Bednar

Normandie 

Douillet s’étend sur l’Orne et le Calvados