Contenu réservé aux abonnés

Immatriculations premier semestre 2022Baisse de 8,1 % des immatriculations de tracteurs en Europe

Baisse de 8,1 % des immatriculations de tracteurs en Europe
(©Cema)

Durant le premier semestre 2022, le contexte géopolitique mouvementé a pesé sur les immatriculations de tracteurs en Europe.

 Selon le Cema, l’association européenne des constructeurs de matériels agricoles, l‘année 2022 avait démarré sur les chapeaux de roues. En ne laissant apparaitre qu’un léger fléchissement de 2 %, le mois de janvier pouvait laisser espérer la poursuite des niveaux records d'immatriculations de tracteurs de 2021. Mais après un mois de février mitigé (- 5  %), la situation n’a cessé de se dégrader à partir du mois de mars (-7 %) pour s’accentuer en avril (- 12 %) puis en juin (- 15 %). En tout, les registres  de l’ensemble des pays européens ont répertorié 108 000 nouvelles entrées. Mais en éliminant des engins tels que des quads, des SSV, ou des chargeurs télescopiques parfois abusivement inscrits en tant que tracteurs, les experts du Cema ont retenu un chiffre de 81 800 unités. Il affiche, certes, un recul de 8,1 % par rapport à 2021 mais il reste cependant le deuxième le plus important enregistré sur la période durant les huit dernières années. La baisse proviendrait en partie de la poursuite des ruptures dans la chaine d’approvisionnement des composants. Elle s’est aggravée après le mois de février en raison de la dégradation du climat géopolitique. La demande, de son coté, est restée importante en raison des cours soutenus des denrées agricoles. La baisse des immatriculations a affecté principalement la tranche de puissance allant de 23 à 96 kW (31 à 130 ch) en recul de 16 %. Au-dessus de 97 kW (131 ch), elle ne se tasse que de 2 %. La France est restée le second marché européen de tracteurs avec 14 % des immatriculations, après l’Allemagne (15 %). Les constructeurs sont parvenus à bien continuer à livrer dans notre pays car la chiffre n’a commencé à marquer le pas qu’au mois d’avril et ne s’affiche qu’en léger retrait de 3 %. Alors que les tracteurs pour espaces verts ont continué de croitre, les standard et spécialisés se sont affaissés de 5 %.

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Travail du sol
Broyeur fixe
Foires et salon

Le Space a retrouvé son public

Commerce international

Des tracteurs Goldoni en Inde

Tracteurs

Première alternative électrique pour Kubota

Immatriculations de tracteurs

Le marché accuse les difficultés de livraison

Immatriculations 2021-2022
Robotique
Tracteur