TracteurKubota lance la seconde génération du M6000

Le M6002 se décline en trois modèles de 123 à 143 ch, motorisés par un quatre-cylindres maison de 6,1 L, fournissant une surpuissance de 20 ch.
Le M6002 se décline en trois modèles de 123 à 143 ch, motorisés par un quatre-cylindres maison de 6,1 L, fournissant une surpuissance de 20 ch. (©Kubota)

Pour ses 130 ans, le tractoriste nippon Kubota complète son offre de tracteurs en polyculture-élevage avec la série M6002. La gamme se décline en trois modèles de 123 à 143 ch reposant sur un empattement de 2,69 m pour un poids sur la bascule annoncé à 6 t. Armé d’un chargeur frontal, il devient le parfait allié des cours de ferme. Son terminal K-Monitor, compatible Isobus, augmente sa polyvalence pour les travaux des champs. 

Les trois modèles Kubota M6122, M6132 et M6142 sont motorisés par le bloc à quatre cylindres maison de 6,1 L. Ils développent respectivement une puissance maximale de 103, 113 et 123 ch, atteinte au régime de 1 900 tr/min. Une surpuissance de 20 ch est disponible, sur chaque variante, pour les travaux de transport. Le moteur, conforme à la norme antipollution en vigueur Stage V, utilise la technologie SCR associée à un catalyseur DOC, ainsi qu'un filtre à particules FAP. Pour ce dernier, le constructeur annonce un intervalle d’entretien de 6 000 heures. Le bloc puise son énergie dans un réservoir de 230 L de GNR.

UNE TRANSMISSION SEMI-POWERSHIFT À TROIS GAMMES

Le Kubota M6002 embarque une transmission maison semi-powershift de nouvelle génération à trois gammes synchronisées et huit rapports sous charge. Celle-ci se pilote par impulsion et à l’aide des boutons « + » et « - », tandis qu’un mode automatique gère le passage des powershift en fonction de la charge moteur. L’inversion du sens de marche s’effectue à l’aide du pouce sur ce même joystick, ou au volant grâce à un levier dédié. Sur la route, le M6002 évolue à l’allure de 40 km/h au régime économique annoncé de 1 650 tr/min. La fonction Xpress Restart n’impose plus le débrayage systématique. En arrivant à un stop, ou lors des travaux au chargeur frontal, le chauffeur appuie simplement sur le frein pour ralentir et immobiliser le tracteur. Ce dernier repart progressivement lorsque la pédale est relâchée. La transmission bénéficie en option de vitesses rampantes offrant 32 rapports dans les deux sens de marche.

La fonction Xpress Restart permet au chauffeur d’immobiliser le tracteur par un simple appui de la pédale de frein, sans utiliser l’embrayage.
Le levier multifonction positionné sur l’accoudoir gère la transmission, l’inverseur, le relevage et deux régimes moteur.

115 L/MIN DE DÉBIT HYDRAULIQUE

Le M6002 dispose d’une pompe à plateau fournissant un débit hydraulique de 115 L/min. Cette dernière alimente en standard trois distributeurs, voire quatre en option, à commande mécanique. Le relevage arrière, doté de chandelles et stabilisateurs réglables, offre une capacité de levage de 7 t. Le relevage avant, disponible au catalogue des options au même titre que la prise de force avant (1 000 tr/min), soulève 3,3 t. La prise de force arrière totalise quant à elle quatre régimes en standard : 540/540 Eco tr/min et 1 000/1 000 Eco tr/min. Côté manutention, Kubota propose cinq chargeurs frontaux LK déclinés en trois versions : « Utility », « M » à parallélogramme mécanique et « H » pour un système hydraulique.  

La pompe à plateau du circuit hydraulique à signal de charge fournit un débit de 115 L/min et alimente trois distributeurs.

 

Kubota propose une gamme de cinq chargeurs frontaux dotés, au choix, d’un parallélogramme mécanique ou hydraulique.

DES ARGUMENTS DE CONFORT

Au sein de la cabine à quatre montants, les commandes sont réparties sur l’accoudoir solidaire du siège et sur la console de droite. Le terminal K-Monitor de 7”, en couleur et tactile, complète le niveau d’équipement du M6002. Il regroupe différents réglages du tracteur comme la vitesse de redémarrage, la plage de régime de passage des powershift en mode auto, la réactivité de l’inverseur et le passage des rapports sous charge, ou encore la sensibilité de démarrage de la prise de force. Compatible Isobus, il permet de gérer des outils arrière dotés de cette norme de communication et dispose d’un retour caméra. Enfin, il autorise les séquences de bout de champ via la fonction E-Turn. Le toit ouvrant vitré améliore la visibilité lors des travaux de manutention. Côté confort, le pont avant et la cabine bénéficient d’une suspension hydropneumatique pour le premier et mécanique pour la seconde. La fonction Bi-Speed réduit le rayon de braquage à 4,5 m, selon le tractoriste, et ce, grâce à un angle de braquage de 55° et à une accélération de la roue extérieure lors des virages

Le terminal K-Monitor, fourni par Kverneland et compatible Isobus, offre un large panel de réglages du tracteur, à l’image de ceux de la transmission semi-powershift.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Semis direct

Duro-France lance un semoir à dents Evo

Tonne à lisier
Pressage

Krone propose une VariPack pour les éleveurs

Semoir

L'Amazone Primera en version Special

Robotique
Manutention

JCB 525-60E : le Telescopic s'électrise

Tracteur

Vidéo : Essai du Valtra G

Semoir

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion