Contenu réservé aux abonnés

Essai tracteurEssai Kubota M6-132 : le point technique

Essai Kubota M6-132 : le point technique

Un Kubota de 6,1 L conforme à la Stage V

Leader mondial du marché des moteurs diesels industriels de moins de 100 ch, Kubota produit ses propres blocs. Sur ce nouveau M6-132, le quatre-cylindres de 6,1 L développe 133 ch ECE R120, voire 20 ch supplémentaires lors des travaux de transport. Il répond à la norme antipollution Stage V. Pour cela, il est doté d’une vanne EGR, de catalyseurs SCR et DOC, ainsi que d’un filtre à particules. Ce dernier, dont l’intervalle d’entretien est annoncé à 6 000 heures, contre 3 000 heures auparavant, se régénère automatiquement, mais cette régénération peut être désactivée puis réactivée en stationnaire. Le moteur pompe le GNR dans un réservoir de plus grande capacité que le précédent, soit 230 L désormais, et l’AdBlue dans une réserve de 20 L. Il possède deux mémorisations et un limiteur de régime, ainsi qu’un mode RPM fixant ce dernier lors des travaux à la prise de force. Le grand capot monobloc libère parfaitement l’accès aux différents organes, notamment les filtres, tous situés côté droit. Seul un radiateur du pack de refroidissement ne coulisse pas, pouvant rendre son nettoyage fastidieux.

Le capot monobloc libère bien l’accès aux composants du moteur.
Les principaux éléments de dépollution sont à la base du pot d’échappement, ne gênant ainsi pas la visibilité depuis le poste de conduite.
Le filtre à air prend place devant le bloc de refroidissement.

On a aimé

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Essai tracteur

Vidéo : New Holland T8.380 Genesis, retour vers le futur

Découverte
Manutention

Manitou renouvelle ses chargeuses compactes MLA

Remorque à fond poussant

Le transport au programme de Tatoma

Logistique de méthanisation
Tour de marché chargeuses articulées

Caterpillar : Dans la lignée des grandes chargeuses

Élevage

Les dérouleuses Silofarmer armées pour les grandes balles

Portrait

Agri'services : retrouver une entité à taille humaine