Contenu réservé aux abonnés

Essai chargeuse à bras télescopiqueKramer KL 35.8 T : Elle joue la différence

Le châssis rigide permet de garder le contrepoids toujours aligné avec la charge, limitant le risque de basculement.
Le châssis rigide permet de garder le contrepoids toujours aligné avec la charge, limitant le risque de basculement.

Sur le marché des chargeuses à bras télescopique, toutes ne sont pas articulées. L’Allemand Kramer a pris le pari de doter ses machines d’un châssis fixe et de quatre roues directrices. La conduite s’apparente ainsi à celle d’un chariot télescopique. Nous avons testé la KL 35.8 T au sein de l’exploitation du lycée agricole de Saint-Yrieix-la-Perche, dans la Haute-Vienne. Cette machine affiche une charge de basculement de 3,5 t et une hauteur de levage de 4,68 m.

Nous tenons à remercier le lycée agricole de Saint-Yrieix-la-Perche pour son accueil, et tout particulièrement la direction, les professeurs d’agroéquipement et le personnel de l’exploitation.

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Essai tracteur

Claas Axion 850 Cemos : J'ai économisé 18 % de GNR

Essai tracteur

Claas Axion 850 Cemos : le point technique

Essai chargeuse à bras télescopique

Kramer KL 35.8 T : Le point technique

Bilan 2021

Retour à la normale pour Wacker Neuson Group

Essai tracteur
Essai tracteur
Essai tracteur

Essai Massey Ferguson 5S.125 : passage au banc et mesures

Essai tracteur