Contenu réservé aux abonnés

Direction généraleAgco nomme un successeur à Martin Richenhagen

Martin Richenhagen
Martin Richenhagen (©Agco)

Martin Richenhagen va quitter son poste de président après 16 ans passé chez Agco. Il a participé à la maturation d’un groupe encore jeune

Agco l’a annoncé officiellement. Martin Richenhagen son président et directeur général va se retirer de ses fonctions le 31 décembre 2020 pour laisser sa place à Eric Hansotia. Arrivé dans le groupe américain en 2004 et nommé à sa tête en 2006, le dirigeant a mené durant 14 ans, un difficile chantier. Il a mis de l’ordre dans un ensemble disparate de constructeurs de machines agricoles et en a assuré le développement mondial. Allemand né à Cologne, il y a 67 ans, il bénéficiait déjà d’une expérience de direction d’entreprises chez Schindler, chez le Suisse Fobro et surtout chez Claas. Chez Agco, il a pris le relais de Robert J.Ratliff qui, dans les 15 précédentes années, avait écrit l’une des plus étonnante histoire de l’industrie du machinisme agricole. En 1990, ce dernier avait créé Agco en rachetant avec quelques-uns de ses collègues les actifs de la filiale américaine de KHD (Klöckner Humboldt Deutz). Cette dernière fabriquait alors les tracteurs Deutz-Allis et les moissonneuses-batteuses Gleaner. Dès les premières années, les acquisitions audacieuses se sont succédé à un rythme effréné. Après White New Idea en 1993, ce fut au tour de Massey Ferguson en 1994, puis de Fendt et Dronningborg en 1997. Les chenillards Challenger de Caterpillar sont arrivés en 2002 et Valtra en 2004.

15 ans de consolidation

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Manutention

Faresin élève sa rentabilité

Parts de marché 2021
Réseaux internationaux

Argo emménage en Afrique du Sud

Diversification

La culture du carbone commence à payer

Immatriculations
Accord industriel

Wacker Neuson va fournir des minipelles à John Deere

Réseau Deutz-Fahr

3 500 visiteurs au DeutzFahrmer Festival

Immatriculations de tracteurs

Janvier à mai : -2,9 % d'immatriculations de tracteurs