Publi Maschio Gaspardo – Série Extreme 2Une presse à chambre variable qui offre en plus les avantages d’une chambre fixe

Grâce à la cinématique spécifique des presses EXTREME 2, le chauffeur choisit entre un cœur de botte dur, mou ou étoilé, selon le produit récolté. Un concept unique proposé en exclusivité par Maschio Gaspardo.
Grâce à la cinématique spécifique des presses EXTREME 2, le chauffeur choisit entre un cœur de botte dur, mou ou étoilé, selon le produit récolté. Un concept unique proposé en exclusivité par Maschio Gaspardo.

Avec ses modèles Extreme 266 et 286, Maschio Gaspardo propose des presses à balles rondes hybrides : conçues comme des modèles à chambres variables, elles possèdent aussi les atouts de ceux à chambres fixes. Un gage d’efficacité et de performances, aussi bien en enrubannage, qu’en foin, regain ou paille.

Grâce à la technologie hybride des presses Extreme 2 de Maschio Gaspardo, l’agriculteur peut réaliser des bottes à cœur dur, mou ou étoilé, et moduler le diamètre final. Ces presses à balles rondes, uniques en leur genre, possèdent, en effet, des courroies, comme tous les modèles à chambre variable mais leur cinématique particulière permet de créer une chambre ouverte de grande dimension au départ de la botte. « Le fonctionnement est alors similaire à celui d’une presse à chambre fixe, précise Julien Bauer de Maschio Gaspardo. Le fourrage entre, sans pression, et s’enroule en formant un cœur étoilé et relativement aéré, ce qui est idéal pour du regain ou du foin légèrement humide, par exemple. Avec un fourrage plus sec, le chauffeur réduit la taille de la chambre et choisit une pression minimale pour former un cœur mou mais relativement serré. Et dans la paille ou l’herbe humide pour l’enrubannage, il va au contraire augmenter la pression dès le départ pour créer un cœur dur. »

Diamètre final au choix

Le chauffeur définit aussi le diamètre final de sa botte, selon ses besoins, ce qui ne serait pas possible avec un modèle classique à chambre fixe. Cette technologie est issue du savoir-faire de Feraboli, marque mondialement reconnue dans le domaine du pressage, qui a intégré le groupe Maschio Gaspardo en 2014. Deux modèles de dimensions différentes figurent au catalogue : Extreme 266 pour des bottes de diamètre maximal de 1,65 m, et Extreme 286 pour des diamètres pouvant aller jusqu’à 1,80 m. Ces deux presses sont disponibles en versions HTI (ameneur alternatif), HTR (ameneur rotatif), HTC (ameneur rotatif couplé avec le dispositif Topcut à 13 couteaux), ou HTU qui, lui, dispose du système UltraCut à 25 couteaux.

Une gamme très large

L’offre est très large puisque Maschio Gaspardo propose aussi plusieurs modes de liage par ficelle, filet ou film plastique. Ces presses sont équipées de quatre courroies, à agrafes ou sans fin, au choix de l’acheteur. Grâce à un fond ouvrant, le débourrage de la machine se fait rapidement et sans descendre de la cabine. Pour faciliter l’entretien, le constructeur a prévu une lubrification automatique des chaines et un graissage centralisé. Plusieurs options sont, là encore, disponibles : graissage automatique, freinage hydraulique ou pneumatique… « En cabine, nous proposons différents terminaux, poursuit Julien Bauer. Avec le boitier standard, le chauffeur contrôle tous les réglages comme la pression de travail, la création d’une couche plus serrée en périphérie ou le nombre de tours de liage. Il existe aussi un écran plus grand Isobus qui regroupe les mêmes fonctions dans un menu très ergonomique. En résumé, grâce à leur conception hybride et au large choix d’équipements proposés, les presses EXTREME 2 répondent vraiment à toutes les attentes des clients. »

 

plus d’information ici

 

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Pressage
Récolte des fourrages

La faneuse Fanex 1564C de Vicon travaille sur 15,6 m

Manutention
Dossier : Valorisation des fourrages
Publi-rédactionnel
Transport

Bruneau : La famille des bétaillères à fond plat s'agrandit

Tracteur

Cure de technologies pour le JCB Fastrac Icon

Elevage

Ukal : les bacs d’allaitement reçoivent les tétines Peach Teat