ExclusivitéVäderstad : un unique semoir dans l’exploitation

Le semoir Proceed adapté à tous types d’itinéraires (sol labouré ou non, semis direct) sera proposé en présérie à partir d’octobre 2024. D’ici-là, le design de l’outil peut évoluer.
Le semoir Proceed adapté à tous types d’itinéraires (sol labouré ou non, semis direct) sera proposé en présérie à partir d’octobre 2024. D’ici-là, le design de l’outil peut évoluer. (©Väderstad)

Semer des cultures en lignes au monograine, telle est la promesse de l’inédit semoir Proceed de Väderstad. Nous avons pu découvrir ce concept innovant en exclusivité fin octobre en Alsace, avant sa présentation officielle début 2022 lors du salon Agritechnica à Hanovre (Allemagne). Ce semoir de précision à multidistribution et double trémie centrale est opérationnel pour le semis sans labour, direct ou conventionnel. Les premiers modèles devraient sortir en 2024.

Fin octobre, en Alsace, Väderstad nous a réservé l’exclusivité de découvrir les derniers essais du prototype d’un semoir polyvalent, le Proceed. Ce concept encore jamais vu sur le marché se différencie des systèmes existants par sa capacité à semer, avec une seule machine, toutes les cultures en rangs au monograine (blé, riz, maïs, betterave sucrière, soja, orge, coton, tournesol, etc.).

Grâce à la trémie centralisée et au système monograine PowerShoot déjà connu sur les semoirs Tempo, semer des céréales avec précision à interrangs étroit sera possible. Le Proceed, opérationnel pour le semis sans labour, direct ou conventionnel, présente un interrangs de 22,5 , 25, 45, 50 ou 75 cm pour une largeur de travail de 5,40 ou 6 m. Il se dote d’une double trémie centralisée qui devrait atteindre les 3 000 L de capacité. À celle-ci, une trémie peut s’additionner pour les semis à la volée de fertilisants via l’unique tête de répartition placée entre la double trémie centrale et les lignes de semis de la machine. Le Proceed s’équipe en amont d’une rangée de roues de préconsolidation afin de s’adapter à tout type d’itinéraire cultural (semis direct, semis simplifié, sol travaillé ou labouré).

La distribution monograine se réalise au niveau de chaque élément semeur via la technologie PowerShoot déjà présente sur les semoirs Tempo de la marque.

Son châssis bipoutre porte deux rampes de semis doubles disques de 410 mm. Chacun des éléments semeurs du Proceed commence par un chasse-débris rotatif et se termine par une roue de fermeture dentée réglable sans outil. À l’aide du parallélogramme, du vérin de poutre et de l’essieu arrière, chaque élément semeur exerce une pression variable hydrauliquement de 0 à 350 kg. Pour conserver une émergence homogène sur toute la ligne de semis, l’utilisateur entre dans le système de contrôle Väderstad E-Control installé sur iPad la force de pénétration de l’élément exercée au sol souhaitée. Grâce au contrôle de l’axe de mesure, la force de terrage se voit automatiquement adaptée en fonction du type de sol et des passages de roues.

Les graines provenant de la double trémie sont consacrées à la multidistribution monograine sur chaque élément semeur via la technologie PowerShoot, déjà présente depuis 2011 sur les semoirs Tempo de la marque. Pour rappel, cette technologie consiste à propulser les graines par surpression dans les trous du disque de distribution de l’élément semeur tournant à une certaine vitesse en fonction du nombre de graines à semer par hectare. Lorsque la graine atteint le tube de descente, la surpression se coupe. Une fois dans ce tube, la surpression reprend afin de projeter la graine à une vitesse de 50 km/h vers le sillon. Par la suite, une roue de rappui en caoutchouc placée juste en aval du tube de descente réalise l’arrêt total de la graine dans le sol, limitant les rebonds et apportant un placement parfait entre deux graines dans la ligne de semis ainsi qu’un bon contact sol/graine. Cette roue est familièrement appelée « le coup de pouce du jardinier ». Ce système PowerShoot permet, selon le constructeur et quel que soit le type de semence, de doubler la vitesse de semis par rapport aux semoirs monograines traditionnels.

Le concept ProCeed s’équipe en amont d’une rangée de roues de préconsolidation.


Des disques pour tout semer

Chaque disque placé dans la distribution d’un élément semeur dispose de différents écartements et tailles de trous, adaptés selon les types de semences. Ces éléments rendent le prototype Proceed polyvalent. En effet, de nouveaux disques ont été inventés par les ingénieurs de Väderstad afin de rendre l’engin compatible avec tout type de culture en monograine (blé, riz, maïs, colza, coton, betterave sucrière, soja, orge, tournesol, cultures hybrides, etc.). En fonction du type de semence, l’utilisateur n’aura, tout simplement, qu’à intervertir rapidement et sans outils les disques de chaque élément semeur.

À ce jour, une vingtaine de disques compatibles avec les différentes semences existent chez Väderstad. Pour les utilisateurs souhaitant une configuration adaptée à leurs besoins, le constructeur suédois propose des disques prépercés à adapter soi-même.

Väderstad proposera à ses clients plus de 20 disques de distribution différents, adaptés à chaque type de semence. Des disques prépercés, pour les utilisateurs souhaitant les adapter eux-même, existent également.

La deuxième rangée de semis est fixée à la poutre transversale du semoir par un support mobile. Elle se coulisse au maximum vers l’arrière de l’outil pour faciliter l’entretien des éléments semeurs et le changement des disques de distribution. Au transport, elle se dégage légèrement, à mi-chemin, pour éviter le contact entre les deux rampes de semis lors du repliage vertical hydraulique. Au travail, elle est entièrement rentrée vers l’avant du semoir afin de réduire au maximum l’espacement entre les rangées de semis.

La poutre transversale du semoir s’avère télescopique et rend mobile la deuxième rangée de la rampe de semis, dont l’écartement avec la première devient ainsi variable, selon l’utilisation du semoir (transport, entretien ou travail).

Un iPad pour tout contrôler

Depuis dix ans, Väderstad livre ses semoirs avec un iPad embarquant le système de contrôle de tous les réglages et fonctions nécessaires à leur utilisation, l’E-Control. Grâce à lui ou au terminal du tracteur via les fonctionnalités Isobus, il sera possible de connaître la vitesse d’avancement nécessaire pour semer, après enregistrement des dimensions du semoir et de la parcelle. À partir de ces dernières et du guidage par GPS, l’E-Control sera également capable d’indiquer dans quel sens effectuer le demi-tour ainsi que l’endroit précis des passages de roues.

La coupure de la sortie des graines aux éléments semeurs est contrôlée par la gestion automatique de tout type de jalonnage. Par la même occasion, il sera possible d’effectuer de la modulation de dose rang par rang, ainsi que de la coupure de tronçon au niveau des fourrières. L’utilisateur pourra régler la pression au sol des éléments semeurs ainsi que la profondeur de semis souhaitée.

 

Pour découvrir le Proceed en images c'est par ici 

 

Un concept aux multiples vertus


Pour répondre aux diverses problématiques de l’apport d’intrants et de l’utilisation de plusieurs semoirs sur une même exploitation, Väderstad met en essai depuis deux ans chez ses clients le prototype du semoir polyvalent Proceed. Cela est possible grâce aux multiples disques de distribution proposés par le constructeur, adaptés à chaque type de culture. Les retours clients permettent à Väderstad d’annoncer une rentabilité satisfaisante par rapport à celles des semoirs monograines classiques. En premier lieu, le piégeage du carbone se voit élevé lors de semis de cultures à biomasse importante. La diminution de la densité de semis réduit le traitement des semences tout en maintenant un rendement favorable. L’interrangs de 22,5 cm permet de travailler le sol entre les rangs, réduisant le besoin de protection chimique. Le placement précis des engrais dans le sillon diminue leur utilisation de 20 %. Le système de contrôle du placement homogène des graines en profondeur quel que soit le type de sol limite quant à lui la concurrence en nutriments entre elles. Toutes les plantes croissent de manière égale, ce qui augmente l’émergence de 30 %. Väderstad tient également à préciser que le design de son prototype ne reflète pas celui des futurs modèles de séries prévus pour 2024.

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Débusqueur forestier

Weiler S250 : le skidder à la sauce américaine

Pièces et équipements
Tracteur
Alimentation des troupeaux

La ration mélangée dans le godet Juraccessoire

Travail du sol

Le déchaumeur Lemken dixième du nom

Robotique

Sieplo Feedr : le robot d’alimentation

Vibroculteur lourd

Köckerling revisite son Allrounder porté

Semis

Amazone : l’élément TwinTeC débarque sur le Cataya

Dans ma ferme - Vos solutions